Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement DOSSIER : Vague de chaleur : conseils et infos pratiques

Canicule : que signifie la vigilance rouge ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Météo France a placé 20 départements allant du Nord à l'Ile-de-France en vigilance rouge ce mercredi. Il s'agit du plus haut niveau d'alerte. Que signifie cette vigilance rouge canicule ? Quelles conséquences dans votre quotidien ? France Bleu fait le point.

Météo France prévoit des températures de 37 °C à 42 °C sur une grande partie du pays, avec des pointes à 43 °C localement jeudi 25 juillet 2019
Météo France prévoit des températures de 37 °C à 42 °C sur une grande partie du pays, avec des pointes à 43 °C localement jeudi 25 juillet 2019 © AFP - Artur Widak / NurPhoto

20 départements allant du Nord à l'Ile-de-France ont été placés en vigilance rouge ce mercredi. En juin déjà, quatre départements du sud-est avaient pour la première fois fait l'objet d'une alerte similaire mais autant de départements concernés, c'est du jamais vu. La vigilance rouge s'applique aux phénomènes "d'intensité exceptionnelle" considérés comme dangereux indique Météo France. Elle s'accompagne de consignes de sécurité émises par les pouvoirs publics. 

"Personne n'est sans risque" 

42 degrés à Paris, 41 degrés à Reims, 40 degrés à Lille : plusieurs records absolus de chaleur devraient être battus jeudi selon Météo France. Ces fortes chaleurs vont toucher 20 millions de personnes, a souligné la ministre de la Santé Agnès Buzyn lors d'une conférence de presse. "Personne n'est sans risque face à de telles températures ( ...) il y a des risques pour la santé même quand on n'est pas particulièrement fragile", a-t-elle insisté invitant à :

  • éviter les efforts sportifs 
  • prêter attention aux personnes les plus vulnérables, bébés et personnes âgées
  • prendre des nouvelles de ses voisins

.

Les services de l'État mobilisés, des événements annulés

La vigilance rouge déclenche la mise en place d'une cellule interministérielle de crise, avec tous les ministères concernés par la vague de chaleur.

Les préfets des départements concernés activent également leur cellule de crise afin de prendre "des mesures réglementaires de limitation ou d'interdiction" de certains événements, "notamment en matière de grands rassemblements ou de manifestations sportives", selon les "circonstances" et "l'analyse de la situation". Le cas échéant, les capacités de secours seront adaptées.

Les maraudes du Samu social sont aussi renforcées pour prendre en charge les personnes précaires et les sans-domicile fixe. 

Les collectivités et les entreprises appelées à prendre les mesures nécessaires

Les maires sont, eux, "invités à poursuivre leur mobilisation de terrain pour l'accompagnement des personnes vulnérables isolées à domicile et inscrites sur les registres communaux". Les élus sont tenus de fournir "un accès quotidien à l'eau" : distribution de bouteilles et mise à disposition de "salles rafraîchies pour ces personnes en organisant par exemple des navettes de transport".

Il est également demandé aux organisateurs d'accueil collectif de mineurs (centres de loisirs, séjours de vacances, scoutisme) "de ne pas prévoir de sortie sauf si ces dernières se déroulent dans des lieux plus frais, sans nécessité de déplacement exposant à la chaleur".

Les entreprises sont appelées à fournir de l'eau et des zones d'ombres à leurs salariés. Elles sont aussi invitées à adapter les horaires.

Les transports au ralenti

Des messages vont être diffusés sur les autoroutes et des distributions d’eau organisées sur les aires et dans les gares.

"Les rails étant soumis à rude épreuve au-delà de 40 degrés", le trafic SNCF pourrait être ralenti. La compagnie ferroviaire invite à reporter les voyages dans la zone en vigilance rouge jeudi. Pour tous les TGV et Intercités circulant du mardi 23 au jeudi 25 juillet inclus, l'échange et le remboursement des billets sont gratuits et sans frais, et ce jusqu’au lundi 29 juillet inclus.

Consultez l'info trafic SNCF en temps réel

Cette canicule "présente des caractéristiques assez extrêmes de par son étendue et de par le niveau des températures, supérieur de 2 degrés à 2003, dans des zones qui ne sont pas habituées à ces fortes chaleurs" a rappelé la ministre. "C'est la première fois que cela touche des départements du Nord de notre pays (...) c'est la raison pour laquelle je demande qu'on redouble d'attention".

Retrouvez ici nos conseils pour affronter ces fortes chaleurs 

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

France Bleu