Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Canicule : un château du Loiret transformé en centre d'hébergement d'urgence

Par

En réaction à l'épisode caniculaire, la préfecture du Loiret a ouvert 39 places d'hébergement d'urgence en plus au château de la Brossette, à Chanteau. Et depuis le début de ce dispositif spécial, les lieux ne désemplissent pas.

Chaque jour, 39 personnes sont hébergées au château de la Brossette, à Chanteau.
Chaque jour, 39 personnes sont hébergées au château de la Brossette, à Chanteau. © Radio France - Cyrille Ardaud

Avec les températures extrêmes qui s'abattent sur toute la France depuis plusieurs jours, certains gestes de la vie quotidienne sont devenus pénibles pour la plupart d'entre nous. Mais pour ceux qui vivent dans la rue, cette période est extrêmement difficile.

Publicité
Logo France Bleu

En réaction, Julien Denormandie, le ministre chargé de la vile et du logement a demandé aux préfectures de prendre toutes les mesures nécessaires pour accueillir les personnes les plus vulnérables.

Des places d'hébergement supplémentaires dans tout le Loiret

Dans la métropole d'Orléans, les sans abris peuvent appeler le 115 pour essayer d'obtenir l'une des 900 places d'hébergement ouvertes à l'année. Face à l'afflux des demandes, environ trente places supplémentaires ont été ouvertes dans l'ensemble du Loiret, et trente-neuf lits ont été installés ce mercredi au château de la Brossette à Chanteau.

Le dispositif canicule va encore plus loin selon Ludovic Pierrat, le secrétaire général adjoint de la préfecture du Loiret : "Nous avons demandé d'ouvrir les accueils de jour plus longtemps à Orléans, Montargis, Pithiviers et Gien. Nous avons également renforcé les maraudes pour distribuer de l'eau aux sans abris qui sont à la rue."

"On distribue trois repas par jour, et on respecte l’équilibre alimentaire"

Au château de la Brossette, les personnes accueillies peuvent rester la nuit mais aussi la journée, histoire d'éviter les heures les plus chaudes de la journée. Nadia Sergent est la directrice habitat-santé de l'association Imanis qui gère l'hébergement d'urgence installé à Chanteau : "On est dans un château ! Donc effectivement en fermant les volets on a un lieu bien plus frais qu'à l'extérieur. On distribue trois repas par jour, et on respecte l’équilibre alimentaire nécessaire durant cette canicule, donc surtout des produits frais. Il y a deux personnels sur le site, et la nuit une personne est présente pour la veille, si nécessaire."

Des places limitées

Pour obtenir une place, il faut appeler le samu social (le numéro de téléphone 115), mais les requérants ne sont pas certains d'en avoir une. La priorité est donnée aux personnes vulnérables explique Nadia Sergent : "Tous les jours on compte le nombre de places disponibles. Elles sont données selon des critères de vulnérabilité. Les enfants sont prioritaires, histoire qu'ils soient mis en sécurité avec leurs parents. Il y a aussi les personnes malades et les femmes enceintes."

Depuis mercredi, jour de l'ouverture de ces places d'hébergement supplémentaires, le château est plein chaque soir. Ces trente-neuf lits supplémentaires devraient être fermées lundi 1er juillet au matin.

loading

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu