Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Cap Ferret : le banc et la conche du Mimbeau menacés par l'érosion

mardi 23 février 2016 à 6:00 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

L'État a lancé une nouvelle étude en ce mois de février pour mesurer l'érosion qui grignote le banc du Mimbeau au Cap Ferret. Les résultats seront communiqués en fin d'année. En jeu : une modification éventuelle du PPRL (Plan de Prévention des Risques Littoral).

Le banc du Mimbeau se rapproche de la côte
Le banc du Mimbeau se rapproche de la côte © Radio France - Stéphane Hiscock

Lège-Cap-Ferret, France

Que faire face à l'érosion qui menace les habitants du Cap Ferret ? Faut-il prendre des mesures pour interdire les constructions en certains endroits particulièrement exposés comme l'intérieur de la pointe, côté Bassin d'Arcachon ? L'État relance le débat. La sous-préfète d'Arcachon vient de commander une nouvelle étude pour évaluer les risques d'érosion liés aux courants marins.

Les résultats seront communiqués à la fin de l'année. Au coeur de cette évaluation : le fameux banc du Mimbeau. Ce banc de sable se rapproche de plus en plus du rivage et il est grignoté par l'érosion.

Reportage au Mimbeau

Les études réalisées depuis 50 ans sont contradictoires. C'est d'ailleurs pour cela que l'État a décidé de reprendre tout depuis le début. Face aux polémiques la sous-préfecture d'Arcachon promet d'apaiser le débat. Quel est le risque exact d'érosion du banc du Mimbeau ? Réponse d'ici la fin de l'année. Conséquence à prévoir : la modification des règles d'urbanisme. Mais on en est pas encore là. Il faudra de tout façon passer par une enquête publique.

On ne révisera pas le plan de prévention s'il n'y a pas raison de le faire mais je tiens à aller au bout de la démarche. Mon objectif c'est de ramener un peu de sérénité et de faire preuve de pragmatisme.

— Dominique Christian, sous-préfète d'Arcachon