Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

CARTE INTERACTIVE - Découvrez le palmarès de l'écologie 2013 de La Vie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

L'hebdomadaire chrétien La Vie dresse ce jeudi le Palmarès 2013 de l'écologie, un classement des départements qui ont fourni le plus d'efforts en matière d'écologie sur l'année 2013. Francebleu.fr s'est appuyé sur ses critères de notation et vous propose un tour d'horizon.

Un parc éolien
Un parc éolien © Maxppp - - Photo d'illustration

Quels sont les départements les plujs vertueux en matière d'écologie sur l'année 2013 ? Ce jeudi, c'est l'heure du conseil de classe. Agriculture biologique, gestion des déchets, protection de l'environnement, qualité de l'air et de l'eau : l'hebdomadaire La Vie publie les notes qu'il a attribuées à chacun d'entre eux, et dresse son palmarès, à retrouver dans la carte ci-dessous.

En tête, la Haute-Garonne avec une moyenne très honorable de 13,7/20.

Logo FB signature - Radio France
Logo FB signature © Radio France

Le palmarès de l'Écologie 2013 par département

Cette carte représente les départements colorés en fonction de leur classement. En vert, vous trouverez les meilleurs élèves. En rouge, les moins bien notés.Zoomez et déplacez vous dans la carte, cliquez sur les départements pour plus de détails sur les aspects les plus soignés, la note totale et le classement. La Corrèze bonne élève pour la pollution de l'air, l'Ardèche championne de la biodiversité

Le palmarès met à l'honneur la Mayenne pour son excellent mode de gestion des déchets (19/20), les Bouches-du-Rhône qui profitent des atouts climatiques de la région pour développer les énergies renouvelables (15/20), le Var dont les agriculteurs se prennent de passion pour l'agriculture biologique (18,75/20).

De son côté, l'Ardèche et le Limousin profitent des conditions météo favorables et de l'étendue géographique de leurs territoires pour préserver respectivement la biodiversité (17/20) et la qualité de l'air (19.3/20).

Mauvais élèves, les départements d'Île-de-France sont pénalisés par une stagnation ou une régression en matière d'agriculture biologique et d'énergies renouvelables mais aussi à cause de la très forte pollution de l'air de la région. La Loire, l'Eure, l'Aisne et l'Aube sont aussi mis à l'amende mais sur la forte concentration des eaux en nitrates .

A lire aussi : les résultats de l'enquête vus de Gironde, de Dordogne et des Pyrénées-Orientales.

Huit critères retenus

Pour le classement, les départements se sont vus attribuer des notes allant de 0 à 20 sur huit critères :

la gestion des déchets, qui s'intéresse à la proportions d'ordures ménagères collectées et à l'évolution de la proportion de déchets recyclés ou brûlés. La gestion des sites pollués ou contenant des déchets radioactifs a elle aussi été prise en compte.les évolutions de l'emploi d'énergies renouvelables.l'évolution de l'agriculture biologique la qualité de l'air, en fonction de l'indice régional de la qualité de l'air et des pics de pollution dans le département.la qualité de l'eau, à la fois sur les eaux destinées à la consommation, les eaux de baignade, la concentration en nitrates et l'évolution de l'indice Poissons de rivières.le respect des mesures dites "Agenda 21" et adoptée au sommet de la Terre de Rio en 1999.la protection de la biodiversité s'intéresse à la surperficie dédiée aux espaces protégés dans chaque département ainsi qu'à l'évolution de l'indice d'abondance de plusieurs espèces d'oiseaux communs et de papillons.la consommation durable, notée en fonction du nombre d'associations pour le maintien d'une agriculture paysanne, de ventes directes à la ferme ou encore du ratio entre le nombre de commerces engagés dans une démarche bio et/ou équitable et le nombre d'habitants. La note totale, quant à elle, est obtenue grâce à la moyenne des notes obtenues pour chacun des critères.

Choix de la station

France Bleu