Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A cause des algues bleues en Loire, le chasseur doit chasser sans son chien

lundi 21 août 2017 à 19:24 Par Anne Oger, France Bleu Orléans et France Bleu

La chasse au gibier d'eau ouvre ce lundi, mais cette année la présence redoutée de cyanobactéries dans la Loire incite les chasseurs à laisser leurs chiens à la maison. Plusieurs cas de décès ont été signalés en région Pays de Loire et dans le Cher. Un phénomène jamais observé en Loire.

Laurent Roussel le président de l'association Chasseurs de Loire devant l'île de Saint Ay dans le Loiret
Laurent Roussel le président de l'association Chasseurs de Loire devant l'île de Saint Ay dans le Loiret © Radio France - Anne Oger

Loiret, France

"Mon chien s'appelle Malko, c'est le diminutif de Malkovich et c'est un griffon khortal qui adore l'eau". Laurent Roussel est le président de l'association Chasseurs de Loire, sa passion c'est la chasse au gibier d'eau sur les îles de Loire situées face à la commune de Saint Ay. Mais cette année il ira chasser les canards et autres limicoles autorisés (comme le chevalier aboyeur ou la bécassine sourde) sans son cher Malko. Laurent Roussel craint pour la vie de son chien. La semaine dernière, l'Agence régionale de santé des Pays de Loire a lancé un appel à la prudence après le décès de plusieurs chiens qui s'étaient baignés dans des eaux stagnantes de la Loire, d'autres cas avaient été signalés dans la rivière Cher, à hauteur de Vierzon et Selles-sur-Cher. Alors Laurent Roussel ne veut pas prendre de risques.

Laisser son chien boire de l'eau contaminée peut s'avérer mortel

L'explication probable de ces décès, ce sont des cyanobactéries présentes dans les cours d'eau de la région. "Des bactéries benthiques", explique Olivier Coulon, chargé de la surveillance de la qualité des cours d'eau à l'Agence de l'eau Loire Bretagne. "Ce sont des bactéries qui se fixent sur un support, des galets ou bien d'autres algues, et qui se développent dans les cours d'eau quand les niveaux sont particulièrement bas. Quand vous voyez une eau très claire, avec des algues et très peu de fond, par exemple, il faut vous méfier, c'est le milieu idéal pour la prolifération de ces algues. Le risque c'est que les chiens lèchent les galets ou bien que ces algues se détachent et s'accumulent dans des zones stagnantes dans lesquelles ils iront se baigner. C'est lorsqu'elles sont ingérées que ces algues sont dangereuses. Dans le lit majeur de la Loire ou des rivières, là où il y a du mouvement, ces algues ont moins tendance à s'accumuler".

C'est un phénomène assez nouveau, très probablement lié aux conditions climatiques actuelles, la sécheresse et le niveau des cours d'eau très bas. Si ce phénomène revient plus régulièrement il faudra qu'on mette en place des outils de surveillance

Ce qui est sûr, c'est que le phénomène est inhabituel. "On n'avait encore jamais observé de cyanobactéries de ce genre dans le Cher et dans la Loire" ajoute Olivier Coulon. "On n'a donc pas de mesures spécifiques de surveillance. Leur présence est visiblement liée à une sécheresse exceptionnelle et des niveau d'eau qui sont très bas". Laurent Roussel, le chasseur, confirme : "c'est la première année qu'on a ce genre de problème, mais il faut dire que la cote de la Loire est actuellement à -1,03 mètre. On a fait passer la consigne à tous nos adhérents : mieux vaut laisser les chiens à la maison. Pourtant, au mois d'août, la chasse c'est moins pour le gibier que pour le plaisir de faire de belles ballades avec eux en bord de Loire".

Pas d'alerte particulière dans le Loiret

En région Centre-Val de Loire l'Agence régionale de santé ne lance pas particulièrement d'alerte. Il n'y a pas eu de cas de chiens contaminés dans le Loiret. Et le phénomène n'a rien à voir avec l'interdiction de baignade pris depuis une semaine sur l'Ile Charlemagne à Orléans. Là c'est une autre espèce de cyanobactéries qui a contaminé le plan d'eau. Mais les consignes sont les mêmes : pas de baignade, éviter de laisser les chiens se baigner, nettoyer le matériel après les activités nautiques, et bien sûr éviter de boire cette eau. Concernant la Loire, la baignade y est de toute façon interdite en permanence.