Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Caves inondées, voiries dévastées : les orages de ce dimanche ont provoqué d'importants dégâts en Côte-d'Or

lundi 12 mars 2018 à 19:45 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Suite aux gros dégâts provoqués par les orages de dimanche sur plusieurs communes de Côte-d'Or, François Sauvadet, président du Conseil départemental, annonce la création d'un fonds d'aide exceptionnel et demande la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Les pompiers au secours des habitants du hameau de Bussy-le-Chateau
Les pompiers au secours des habitants du hameau de Bussy-le-Chateau © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

Les orages qui ont frappé le nord Côte-d'Or dimanche entre 16 heures et 17 heures ont été d'une violence inouïe. Au total ce sont plusieurs dizaines de villages qui ont subi d'importants dégâts dans le Châtillonnais ou l'Auxois. 

Parmi les communes les plus touchées : Thury, Magny-la-Ville, Saint-Euphrône, Chassey, Quemigny-sur-Seine, Souhey, Pouillenay ou encore Bussy-le-Grand. Dans ces communes de nombreux habitants ont eus leurs caves inondées... Tandis qu'une bonne partie des voiries communales ont été dévastées. 

A Pouillenay le maire, Jean-Marc Rigaud, estime les dégâts sur ses routes à 100 000 euros environ (ici au hameau du Prés Haut) - Radio France
A Pouillenay le maire, Jean-Marc Rigaud, estime les dégâts sur ses routes à 100 000 euros environ (ici au hameau du Prés Haut) © Radio France - Thomas Nougaillon
A Pouillenay, c'est une haut boueuse, qui a déferlé du haut de la colline occasionnant de gros dégâts sur son passage, comme ici au hameau des Prés Haut.  - Radio France
A Pouillenay, c'est une haut boueuse, qui a déferlé du haut de la colline occasionnant de gros dégâts sur son passage, comme ici au hameau des Prés Haut. © Radio France - Thomas Nougaillon

A Pouillenay, le maire Jean-Marc Rigaud estime les dégâts à 100 000 euros. "Il faut reprendre toutes les chaussées, en plus ce sera du rafistolage, ce n'est pas comme si on devait refaire une voirie complète. L'eau a arrachée d'un mètre de large, de deux mètres parfois même". 

En attendant la commune va déverser du sable aux endroits les plus critiques. Mais, alors que par endroits les canalisations habituellement enfouies sous la route, ont été mises au jour, il ne faudra pas tarder à lancer les travaux de réfection. "Il faudra remettre de la pierre puis remettre du goudron" explique le maire. 

A Bussy-le-Château c'est un spectacle de désolation

A quelques kilomètres de Pouillenay, les habitants de Bussy-le-Château ont eus très peur ce dimanche. L'orage a éclaté au dessus du vallon. Puis c'est un torrent d'eau marron qui a déferlé sur le village. Gilbert Pernin, a une maison de famille rue du Château son garage a été traversé par les eaux. 

"Il y avait 5 centimètres de boue, il faut que je déblaie tout, le garage est en mauvais état on va dire! Au final j'ai perdu tous mes appareils portatifs, perceuses, percuteurs, visseuses qui ont pris l'eau. Je l'ai fait sécher mais je ne suis pas sûr de pouvoir les récupérer. S'il faut tout racheter, il y en a pour 5 000 euros". 

Une cuve de fuel se renverse dans la grange de Fernand

Dans le bas de Bussy, Fernand, retraité agricole de 86 ans a vu une cuve de fuel se renverser dans sa grange. "Elle a basculé et environ 200 litres se sont déversés, heureusement 500 litres environ sont restés à l'intérieur". Fernand se dit qu'il a tout de même eu de la chance. 

"Oui si on veut, on n'est pas morts mais bon c'est pas marrant, ça sent le fuel, c'est dégueulasse". Les pompiers de la Cellule Anti Pollutions de Dijon interviennent chez l'octogénaire. Ils disposent des feuilles d'absorbant destinées à récupérer le fuel en suspension. Séparer l'eau du fuel c'est là l'important. Ensuite il faudra soit pomper l'eau, soit la laisser sécher.  

François Sauvadet annonce une mesure d'urgence

François Sauvadet, président du Conseil départemental de la Côte-d'Or, a annoncé ce lundi qu'il va demander la création d'un fonds d'aide exceptionnel. Il en sera question le 26 mars prochain lors de l'Assemblée départementale. François Sauvadet qui demande par ailleurs la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

A Bussy-le-Château le garage de Gilbert Pernin a été traversé par la coulée de boue, il a perdu du matériel de bricolage, le système d'ouverture électrique de son garage est sans doute fichu - Radio France
A Bussy-le-Château le garage de Gilbert Pernin a été traversé par la coulée de boue, il a perdu du matériel de bricolage, le système d'ouverture électrique de son garage est sans doute fichu © Radio France - Thomas Nougaillon
Chez Fernand, agriculteur en retraite, une cuve de fuel s'est renversé dans une grange, les pompiers de la Cellule Anti Pollutions de Dijon ont du intervenir - Radio France
Chez Fernand, agriculteur en retraite, une cuve de fuel s'est renversé dans une grange, les pompiers de la Cellule Anti Pollutions de Dijon ont du intervenir © Radio France - Thomas Nougaillon
Dans cette grange, les pompiers disposent des feuilles d'absorbant, une technique qui leur permet d'éponger la couche de fuel, mais il faudra certainement pomper l'eau - Radio France
Dans cette grange, les pompiers disposent des feuilles d'absorbant, une technique qui leur permet d'éponger la couche de fuel, mais il faudra certainement pomper l'eau © Radio France - Thomas Nougaillon
Au Château de Bussy, plus de peur que de mal nous dit François-Xavier Verger, l'administrateur, malgré les premières images très inquiétantes qui ont été diffusées sur les réseaux sociaux la vieille bâtisse a été épargnée - Radio France
Au Château de Bussy, plus de peur que de mal nous dit François-Xavier Verger, l'administrateur, malgré les premières images très inquiétantes qui ont été diffusées sur les réseaux sociaux la vieille bâtisse a été épargnée © Radio France - Thomas Nougaillon
François-Xavier Verger espère une réouverture rapide de ce château ouvert tous les jours de l'année à la visite - Radio France
François-Xavier Verger espère une réouverture rapide de ce château ouvert tous les jours de l'année à la visite © Radio France - Thomas Nougaillon