Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Centrale de Fessenheim : plusieurs centaines de personnes mobilisées pour l'exercice de sécurité

mardi 12 juin 2018 à 21:00 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Plusieurs centaines de personnes ont participé ce mardi, à un exercice de sécurité, à la centrale nucléaire de Fessenheim. Un grave accident était simulé, une fuite et un échappement modéré de radioactivité. Il s'agissait de tester le Plan Particulier d'Intervention et la réactivité des secours.

Les agents d'EDF dans le simulateur de réacteur de la centrale
Les agents d'EDF dans le simulateur de réacteur de la centrale © Maxppp - Thierry Gachon

Fessenheim, France

Un exercice de sécurité civile à la centrale de Fessenheim. Il s'est déroulé ce mardi, entre 8 heures du matin et 17 heures.  Il s'agissait de tester le PPI, le Plan Particulier d'Intervention en cas d'incident à la centrale. 

L'idée : tester la réactivité des secours, d'alerte à la population, mais aussi comment intervenir rapidement. Un exercice qui a lieu tous les 5 ans et c'était une dernière fois pour ce type d'exercice. D'autres exercices, de plus petite envergure, auront lieu après la fermeture de la centrale nucléaire a assuré le préfet du Haut-Rhin, Laurent Touvet. France Bleu Alsace a diffusé des messages

Un scénario catastrophe imaginé 

Le scénario était la simulation d'un incident très grave à la centrale. Une fuite entre le circuit primaire et le circuit secondaire du réacteur numéro 11 (un réacteur fictif, pour les besoins de l'exercice). Cette fuite avait entraîné,  un échappement modéré de radioactivité dans l'atmosphère . Un incident pour corser le tout, qui a été enchaîné d'une panne de deux pompes qui a provoqué un chauffage dangereux du réacteur . 

Depuis la centrale nucléaire, l'exercice a été effectué avec le simulateur de réacteur. 150 agents EDF ont été mobilisés. 

Les établissements scolaires ont joué le jeu pour les mises à l'abri. Six ont participé dont cinq écoles et le collège Félix Eboué de Fessenheim. 

ECOUTEZ - Reportage sur l'exercice avec agent d'EDF, les collégiens et les pompiers chargés de prélèvements

Les collégiens de Félix Eboué de Fessenheim mis à l'abris  - Radio France
Les collégiens de Félix Eboué de Fessenheim mis à l'abris © Radio France - Guillaume Chhum
Les pompiers ont procédé à des prélèvements fictifs  - Radio France
Les pompiers ont procédé à des prélèvements fictifs © Radio France - Guillaume Chhum

Pompiers français et allemands mobilisés pour les prélèvements 

Comme  il y avait aussi des rejets radioactifs modérés, les pompiers franco-allemands ont été mobilisés pour des prélèvements. Ils ont agi dans un secteur de dix kilomètres autour de la centrale. 

Le bilan de cet exercice est globalement positif pour le préfet du Haut-Rhin. Il a souligné que les autorités et les collectivités locales sont prêtes en cas de grave incident. Il a souligné qu'il y avait aussi toujours des efforts à faire pour réagir encore plus vite. 

ECOUTEZ - Le debriefing du préfet du Haut-Rhin, Laurent Touvet