Climat – Environnement

Centrale nucléaire de Fessenheim: 20 000 comprimés d'iode distribués dès février

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 4 janvier 2016 à 19:40

Les comprimés d'iode distribuées dès février à Fessenheim
Les comprimés d'iode distribuées dès février à Fessenheim © Maxppp

La campagne de distribution de comprimés d'iode, pour les habitants de Fessenheim et ses environs, débutera au mois de février. 20 000 comprimés seront distribués, il s'agit de remplacer ceux qui ont été donnés il y a 7 ans, qui sont périmés. Une mesure préventive en cas d'accident nucléaire.

A Fessenheim, tous les habitants ont été prévenus par le bulletin municipal, distribué dans les boites aux lettres de la commune. La campagne de distribution de comprimés d'iode débutera en février .Les personnes concernées, munis d'un coupon, pourront retirer leurs comprimés d'iode dans les pharmacies. En amont, une réunion publique d'information aura lieu le 20 janvier à 18 heures 30 à la salle des fêtes de Fessenheim. Des tracts d'informations sur la campagne seront aussi distribués dès le 11 janvier pour les habitants des communes concernées. Elle  cible Fessenheim, mais aussi les habitants qui sont dans un rayon de 10 kilomètres autour de la centrale. Sont concernés par cette campagne: les personnes qui résident près de la centrale, mais aussi les responsables d'établissement accueillant du public. 

Une première note d'information dans le bulletin municipal de Fessenheim - Radio France
Une première note d'information dans le bulletin municipal de Fessenheim © Radio France - Guillaume Chhum

Comprimés d'iode: une démarche préventive

Selon l'ASN, l'Autorité de Sûreté Nucléaire, cas d’accident, l’ingestion d’iode stable (iodure de potassium) est un moyen « simple et efficace » de protéger la thyroïde contre les effets de l’iode radioactif qui pourrait être rejeté dans l’environnement et qui est susceptible d’entraîner des cancers.

Les retardataires pas oubliés

Ceux qui n'auront pas retiré leurs comprimés d'iode au mois de février, pourront le faire aussi aussi en **mars ou septembre. Des rappels seront organisés par les autorités.

**Ce mardi matin, Jean-Jacques Rettig, président du Comité pour la sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin était l'invité de France Bleu Alsace. Pour lui, le périmètre de 10km pour la distribution des pastilles d'iode n'est pas suffisant. "Il faudrait des pastilles bien plus loin et surtout en cas de nuage radioactif il faut les prendre quelques heures avant, pour cela il faut savoir qu'il y a un nuage dangereux" explique Jean-Jacques Rettig. Il cite aussi l'article du 3 janvier 2012 de l'Autorité de sûreté nucléaire: "l'accident nucléaire est toujours possible en France".

Jean-Jacques Rettig en direct sur France Bleu Alsace

Le maire de Fessenheim, Claude Brender, nous expliquait que cette campagne de distribution est entrée dans les mœurs. Il rappelait qu'une réunion d'information allait être organisée par le Préfet dans une quinzaine de jours (le 20 janvier) dans sa commune à ce sujet. Le maire de Fessenheim rassurait aussi : "la réserve de pastilles est prévue pour qu'une distribution soit possible au delà du périmètre de 10km". "Nous ne vivons pas dans la peur, nous faisons confiance aux exploitants".

Claude Brender en direct sur France Bleu Alsace