Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Centrale nucléaire de Belleville : 7 communes de l’Yonne dans le périmètre de sécurité

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis le début de l'été, 7 communes de l'Yonne sont officiellement concernées par le plan d'intervention en cas d'incident à la centrale nucléaire de Belleville-Sur-Loire (Cher). Ces villes et villages de Puisaye ont deux ans pour mettre en place un plan communal de sauvegarde.

47 communes du Cher ,du Loiret, de la Nièvre et de l’Yonne sont entrée dans le nouveau périmètre de sécurité de la centrale nucléaire de Belleville-Sur-Loire.
47 communes du Cher ,du Loiret, de la Nièvre et de l’Yonne sont entrée dans le nouveau périmètre de sécurité de la centrale nucléaire de Belleville-Sur-Loire. © Maxppp - PHOTOPQR/BERRY REPUBLICAIN

Yonne, France

Depuis le 26 juin dernier et la signature d’un arrêté interdépartementale, 7 communes (Bléneau, Lavau, Moutiers-En-Puisaye, Saint-Fargeau, Saint-Martin-Des-Champs, Saint-Privé et Treigny), sont concernées par le plan particulier d’intervention de la centrale nucléaire de Belleville-Sur-Loire (Cher). Jusqu'à présent, ce dispositif d’information et de protection des populations n'intéressait que les villes et villages situés dans un rayon de 10 kilomètres, le périmètre a été  porté à 20 kilomètres pour toutes les centrales nucléaires du pays.

Des Plans communaux de sauvegarde en cas de crise

Cet élargissement implique pour toutes les nouvelles communes, l’élaboration d'ici deux ans maximum d’un plan d'information, de protection et de soutien à la population. En cas d'alerte nucléaire, il faut savoir comment prévenir tout le monde, organiser le confinement, ou assurer la communication avec les services de l'état. 

Des rôles bien distribués

« Chez nous à Treigny", explique le maire de ce Village,  Paulo Da silva Moreira, "nous avons distribué un rôle à chacun dans le dispositif, untel est chargé de s’occuper de la communication avec la préfecture en cas de crise, un autre s’occupe du confinement des personnes, un troisième se charge de l’information à la population"explique l’élu. "On a aussi prévu quelqu'un, , qui sillonnerait la commune et qui irait dans les hameaux avec un haut-parleur pour dire aux gens de rester chez eux"

Le plan communal décrit aussi les comportements à adopter pour les particuliers, pour les écoles ou les maisons de retraites. Il signale également les lieux les plus surs où la population doit se réfugier.

Au mois de septembre, les 5400 habitants des 7 communes icaunaises concernées vont recevoir un bon pour retirer des pastilles d'iodes, à prendre préventivement sur instruction du préfet, en cas de nuage radioactif. 

Ces pastilles d'Iode sont censées protéger en partie les personnes en cas d'accident nucléaire. Elles seront distribuées à partir du mois de septembre aux 5400 icaunais concernés. - Maxppp
Ces pastilles d'Iode sont censées protéger en partie les personnes en cas d'accident nucléaire. Elles seront distribuées à partir du mois de septembre aux 5400 icaunais concernés. © Maxppp - Boris Maslard

Ce plan d'intervention en cas d'incident nucléaire a également été étendu  pour la centrale de Nogent sur Seine dans l’Aube. Deux communes de l'Yonne sont concernées: Perceneige et Saint-Maurice-Aux-Riches-Homme.