Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ceux qui font vivre les îles (3/4) : l'avitaillement de l'archipel des Glénan

mercredi 1 août 2018 à 7:35 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel

Quasiment tous les jours, le bateau "l'Archipel" fait la navette entre Concarneau et les bases de voile des Glénan. Tout ce que les stagiaires mangent ou boivent pendant leur séjour à l'Archipel transite par le petit bateau vert, qui est aussi un lieu d'apprentissage.

Gwen et Olivier, des Glénan à Concarneau, devant le bateau "l'archipel"
Gwen et Olivier, des Glénan à Concarneau, devant le bateau "l'archipel" © Radio France - Benjamin Bourgine

Concarneau, France

"On est bien sur de la navigation". Olivier Sanz, le directeur technique de la base de Concarneau pour l'association des Glénans est formel : le travail sur le bateau "l'archipel", c'est n'est pas juste de la manutention. "On est sur de la navigation au moteur, mais on découvre la mer. Il y a aussi développement du sens marin, avec la lecture de cartes, la découverte des marées. Et ça a une énorme importance pour nous, il faut que ce soit du 100% de réussite".

L'archipel, vénérable navire de transport âgé de 60 ans

Reportage à Concarneau : l'avitaillement des Glénans commencent... en camion !

Sur ce navire en bois de quelques mètres de long, mais qui peut encaisser 5 tonnes de charges, l'équipage est composé de 5 ou 6 bénévoles, ou vacataire des Glénans. Une mission quasi quotidienne pour ravitailler les stagiaires, dont les 4 sites accueillent au maximum de l'été 450 personnes. Soit 1000 repas par jour. "En gros, comme une grande restauration collective" Gwen, le responsable logistique connait le procédé par cœur, ça fait une paire d'années qu'il fait ça.

L'archipel, au coeur du dispositif - Radio France
L'archipel, au coeur du dispositif © Radio France - Benjamin Bourgine

Les pains, les bières et les cidres locaux partent en mer

La marchandise est d'abord rassemblée au centre des Glénans, à Concarneau. Chargée sur un gros camion, puis ce camion rejoint la cale des voleurs, au fond du port de pêche. Là, l'Archipel arrive, et trois prestataires les rejoignent. Un boulanger, un brasseur et un fournisseur de cidre et de jus de pomme. 

Charger et décharger, le mythe de Sisyphe adapté aux Glénans - Radio France
Charger et décharger, le mythe de Sisyphe adapté aux Glénans © Radio France - Benjamin Bourgine

Une heure de manutention, et retour vers le large.

Une bonne heure de travail sur le quai. Décharger les caisses vides, remplir les pleines, faire monter à bord les 5 énormes palettes. De quoi se donner une bonne suée. Une fois tout à bord, l'équipage largue les amarres et repart vers le petit paradis sud-finistérien où croisent les voiliers des stagiaires. Là-bas, tout ce qui se mange ou se boit vient de cette précieuse liaison avec "l'archipel". En autonomie.

Les autres épisodes de cette série de France Bleu Breizh Izel :

1/4 - Embarquement vers l'île de Sein - Léo Rozé

2/4 - Les religieuses quittent définitivement Ouessant- Annaïg Haute

4/4 - Ti Beudeff, l'institution de Groix - Léa Duperrin