Infos

Chaîne des Puys - faille de Limagne : l’Unesco demande un complément d’information

Par Géraldine Marcon et Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 23 juin 2014 à 17:17

La chaîne des Puys
La chaîne des Puys © Maxppp - F. Scholz

Le comité du patrimoine de l’Unesco a choisi ce vendredi de renvoyer le dossier de la chaîne des Puys - faille de Limagne. Une décision plutôt positive du point de vue des initiateurs de la candidature auvergnate, l’organisation reconnaît la valeur universelle du site mais demande des précisions.

Près de deux jours d’attente et une décision qui est tombée ce lundi après-midi à Doha au Qatar lors de la 38e session du Comité du patrimoine de l’Unesco . Les débats ont tout de même duré deux heures autour du dossier de "l'ensemble tectono-volcanique de la chaîne des Puys et de la faille de Limagne", un dossier présenté dans la catégorie des biens naturels. Et les pays membres ont décidé de renvoyer la candidature , il faudra donc attendre encore au moins un an.

Le renvoi du dossier, pour la délégation auvergnate c’est la meilleure option possible vu les réserves émises par l'ONG qui s'est prononcé sur le sujet. En effet, l’Unesco a demandé que la candidature soir réexaminée en collaboration avec l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) pour préciser les choses . Durant la session, les pays membres ont insisté sur l’obligation pour la France d’accueillir une mission consultative pour déterminer le caractère exceptionnel de l’ensemble.

Les avis divergent sur l'intérêt scientifique

En mai dernier, l'UICN avait remis un rapport très critique sur la candidature de la chaîne des Puys. Un avis consultatif et les discussions de ce lundi ont montré des divergences scientifiques sur le dossier . Quoi qu’il en soit, le vote de la journée à Doha montre que la majorité des 21 pays membres s’accorde sur le fait que ce site a bien une valeur universelle . La procédure va donc au moins prendre encore un an, mais c’est mieux que si le dossier avait été différé, dans ce cas, une nouvelle candidature était beaucoup plus difficile.

UNESCO SON SENEGAL

Le conseil général du Puy-de-Dôme, qui porte ce dossier, se félicite tout de même de cette nouvelle en précisant que bien d’autres sites ont du se présenter à plusieurs reprises avant d’obtenir la précieuse reconnaissance. Ce dimanche, le Comité a en revanche décidé d’inscrire la Grotte Chauvet-Pont d'Arc au patrimoine mondial de l’Unesco .

GOUTTEBEL UNESCO son1

Les précisions de Jean-Pierre Demongelas.

Partager sur :