Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Chaleur : coup d'envoi des moissons plus tôt que prévu en Lorraine

jeudi 28 juin 2018 à 18:13 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Conséquence de la chaleur de ces derniers jours : les moissons sont avancées. Certains céréaliers lorrains ont commencé leur récolte.

Gérard Léonard a débuté la moisson dans un champ d'orge à Anderny
Gérard Léonard a débuté la moisson dans un champ d'orge à Anderny © Radio France - Cécile Soulé

Anderny, France

Conséquence de la chaleur de ces derniers jours : les moissons sont avancées. Prudence d'ailleurs si vous croisez sur les routes des moissonneuses et des tracteurs avec remorque, les agriculteurs sont de sortie. Gérard Léonard, céréalier à Anderny, dans le Pays Haut meurthe-et-mosellan, a commencé sa récolte ce jeudi. Ce n'est que la 3e fois en 25 ans qu'il démarre ses moissons fin juin, au lieu de la mi-juillet en règle générale:   

Démarrer la moisson fin juin, c'est rare

Perché dans la cabine de sa moissonneuse ultra-moderne, Gérard Léonard le reconnait : débuter les moissons si tôt, c'est assez rare : "On démarre plus tôt que d'habitude, oui c'est assez rare. L'an dernier, on avait commencé le 8-9 juillet. S'il n'y avait pas eu de coup de chaleur cette année, on aurait débuté mi-juillet. La chaleur accélère la maturité des grains".

La récolte s'annonce plutôt bonne

Le céréalier lorrain débute sa moisson par de l'orge qui servira à la fabrication de la bière, et à vu d'oeil, la récolte s'annonce "plutôt bonne, c'est bien parti, ça devrait faire de la bonne bière!" Pour s'assurer de la qualité des grains, un échantillon est prélevé et emmener à la ferme, où l'orge est analysée par une machine, notamment son taux d'humidité. Les céréaliers vont maintenant moissonner sans arrêt jusqu'à la mi août. C'est parti pour un été de travail intense, un été qui devrait être encore chaud et sec selon les prévisions

Cécile Soulé a accompagné Gérard Léonard pour sa 1er moisson