Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chambéry: les défenseurs des arbres n'auront pas gain de cause

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Chambéry, France

Malgré la mobilisation des riverains depuis plusieurs jours, les 6 300 pétitionnaires contre l'abattage des arbres place de la Gare et quai du Jeu de Paume à Chambéry, malgré deux recours devant le tribunal administratif, le chantier a été exécuté tôt ce matin.

Place de la Gare à Chambéry la moitié des tilleuls sont abattus
Place de la Gare à Chambéry la moitié des tilleuls sont abattus © Radio France - B. Dupin

Vers 6h30 ce matin place de la Gare et quai du Jeu de Paume à Chambéry les tronçonneuses sont entrées en action. Les défenseurs des arbres, des riverains et des militants des différents partis de gauche, sont arrivés précipitamment et n’ont pu que constater, derrière les grillages gardés par dix à quinze policiers sur chaque chantier.  Une personne a été interpellée et placé en  garde à vue pour rébellion (voir la vidéo ici).

Il restera 9 arbres sur 18 place de la Gare
Il restera 9 arbres sur 18 place de la Gare © Radio France - B. Dupin

Une trentaine de manifestants se sont ensuite dirigés vers la mairie pour manifester bruyamment et être reçus. L'adjoint au développement durable et à la communication Aloïs Chassot leur a demandé de constituer une délégation de quatre représentants, ce qu'ils ont refusé, ils voulaient être tous reçus ou pas du tout. Des noms d'oiseau ont volé.

"Nous avons consulté un certain nombre de juristes et d'avocats"

L'élu a expliqué n'avoir reçu aucune copie des deux référés déposés par l'opposition municipale de Chambéry et par un collectif de riverains. "Nous avons consulté un certain nombre de juristes et avocats, explique Aloïs Chassot, tout est fait dans les règles. Nous sommes serins de ce côté ".  Il ajoute: "Je note que la volonté claire de retarder le projet existe depuis quelques jours alors que le projet de Plan de Déplacùeent Urbain est connu depuis un certains temps".

"Les élus donnent le signe de ne plus écouter les citoyens"

Dans un communiqué, les collectif "SOS arbres" dit sa "profonde tristesse" face à ce  qu'il considère comme un passage en force.  "L’heure est grave, peut-on lire dans le communiqué. Les organisations signataires sont inquiètes. Les élus donnent le signe de ne plus écouter les citoyens et de ne plus respecter leurs engagements qu’il s’agisse de la COP 21 ou de la charte locale de l’Arbre, récemment adoptée".

Les arbres sont abattus depuis lundi avenue de la Boisse et avenue Gambetta, précise l'adjoint. Le chantier prévu sur trois jours sera terminé ce mercredi soir. Cinq arbres sur 18 seront conservés place de la gare et  neuf sur quatorze place du Palais de Justice. En attendant les décisions du tribunal administratif de Grenoble, un rassemblement est prévu jeudi soir à 17h30 place de la Sasson à Chambéry, après le rassemblement contre la loi travail et l'utilisation du 49.3 par le gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu