Climat – Environnement

Champignons : attention aux intoxications en Franche-Comté

Par Simon Chrétien, France Bleu Besançon vendredi 11 septembre 2015 à 11:11

champignons
champignons © Radio France - Pauline Ben Ali

Avec ses nombreuses forêts, la Franche-Comté est l'endroit rêvé pour la cueillette de champignons. Mais gare à l'intoxication. La Franche-Comté fait partie des régions les plus touchées. Cet été 13 cas d'intoxications, non mortelles, ont été recensés.

Les champignons, tout le monde est d'accord : c'est délicieux. Déguster ceux que l'on a cueillis soi-même paraissent forcément encore meilleurs. Mais attention aux intoxications. Certains champignons ne sont pas comestibles et l'erreur est vite arrivée.

Cet été la Franche-Comté a comptabilisé 13 cas d'intoxications. C'est la 4ème région la plus touchée en France. Avec le temps sec, ce chiffre n'est pas exceptionnel pour autant. Par exemple, en 2011, 80 cas d'intoxications avaient été recensés.

La plupart du temps, la toxicité de ces champignons reste bénigne mais parfois les complications sont plus sévères. Nausées, diarrhées, vertiges les symptômes sont bien connus : "Quand ces symptômes apparaissent moins de 6h après l'incubation, les risques sont limités, mais quand ils arrivent plus de 6h après avoir mangé les champignons, là, les risques deviennent graves" explique Jean-Luc Fortin, médecin aux urgences du CHU de Besançon.

Le praticien, qui a par ailleurs, dirigé une thèse sur la question, se souvient d'une patiente qui était restée hospitalisée pendant un mois. "Elle a même été suivie, ensuite, pendant deux ans". Ces intoxications peuvent entraîner des insuffisances hépatiques et rénales, c'est à dire que le foie ne fonctionne plus.

Voilà de quoi inciter à la prudence lors de vos prochaines sorties cueillette. Aux moindres symptômes, il ne faut pas hésiter à se rendre aux urgences et d'apporter si possible les champignons ingérés ou au moins une photo.