Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le Bois-Plage-en-Ré : attention au retour des chenilles processionnaires

lundi 5 mars 2018 à 6:01 Par Antoine Miailhes, France Bleu La Rochelle

Les températures de cet hivers ont été très douces dans l'ensemble, les chenilles processionnaires ont donc pu se reproduire plus tôt que prévu sur le littoral de la Charente Maritime. Les habitants du Bois Plage en Ré ont pu le constater.

Ces chenilles descendent des pins lors des beaux jours pour se métamorphoser.
Ces chenilles descendent des pins lors des beaux jours pour se métamorphoser. © Maxppp - Maxppp

Le Bois-Plage-en-Ré, France

Au Bois-Plage en Ré, le vent souffle et agite les branches des pins. Des branches qui tombent dans la cours de Lucien qui vit sur la commune depuis 6 ans.  "C'est assez problématique car dès que le vent souffle je peux avoir des chenilles qui tombent dans ma cours. En plus ces arbres sont plantés sur le terrain d'une maison qui n'est habitée qu'en été, du coup je ne peux rien faire. Le pire c'est que j'ai perdu l'un de mes chiens à cause d'elles". Lucien assure qu'en plus cette année, les chenilles se sont montrée bien plus tôt que d'habitude. " Cela ne m'étonne pas car on a vraiment très peu ressenti l'hivers. Parfois je sortais de chez moi et je voyais des colonies entière sur les murs de maison". 

Une hospitalisation en octobre

Ces petit parasites posent également problème à l'école maternelle de la commune. En octobre dernier, un enfant a du être hospitalisé après avoir touché une chenille dans la cours de récréation. " Il a joué dans le bac à sable juste après la cantine et quelques minutes après, la maîtresse a remarqué plusieurs plaques rouges qui se formaient sur sa peau.", raconte Nelly Boisseau, l'une des parents d'élève.
" On a longtemps cru que ce cas était isolé, surtout au mois d'octobre, mais lorsqu'on en a discuté avec les autres parents, j'ai constaté que d'autres enfants avaient du voir le médecin à cause de problème d'irritation de la peau."

50 000 euros de travaux pour l'école

Pour éviter que de tels événements se reproduisent, la mairie a donc décidé de réaménager la cours de l'école. " Dans cette cours on a un bac à sable dans lequel des chenilles peuvent venir s'enfouir, car il y a des pins juste à côté.", explique Jean Pierre Gaillard, le maire du Bois Plage en Ré. "On va donc changer le revêtement au sol et bouger les jeux à d'autres endroit, comme ça les récréations se dérouleront en toute sécurité." Cet investissement va coûter 50 000 euros à la commune. En plus de cette enveloppe la mairie consacre 3000 euros chaque année à la pulvérisation des pins.  

Les chenilles font généralement leurs nids dans les pins. - Maxppp
Les chenilles font généralement leurs nids dans les pins. © Maxppp - Maxppp

La pulvérisation c'est justement la méthode la plus efficace d'après la fédération départementale de défense contre les organismes nuisibles. " Pulvériser au mois de septembre permet d'éviter la formation des cocons blanc que l'on peut voir dans les pins", explique Richard Gourichon, son directeur. " Le mois de septembre correspond à la période des premiers stades larvaires, c'est donc le meilleur moment pour faire traiter les pins. Au delà de cette période c'est trop tard".