Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Charente-Maritime : le gravelot à collier interrompu menacé par l'activité touristique selon la LPO

-
Par , , France Bleu La Rochelle

Le gravelot à collier interrompu, petit oiseau couleur sable, pond ses œufs sur les plages de Charente-Maritime à l'approche de l'été. Mais avec l'arrivée des vacanciers et le nettoyage récurant des plages, le tourisme représente un véritable risque pour la pérennité de l'espèce selon le LPO.

Couple de gravelot à collier interrompu.
Couple de gravelot à collier interrompu. - LPO

Attention où vous mettez les pieds lors de vos balades sur les plages de Charente-Maritime cet été ! Un petit oiseau, le gravelot à collier interrompu, pond actuellement sur nos plages. L'oiseau fait son nid entre les zones d'algues que dépose la mer à marée haute et le haut des petites dunes. Sa couleur sable le rend particulièrement vulnérable, il n'est pas rare d'écraser ses œufs. 

L'oiseau fait son nid sur les plages.  - Aucun(e)
L'oiseau fait son nid sur les plages. - Charlotte Eple

La LPO (Ligue de protection des oiseaux) compte une trentaine de couples dans le département. Mais selon l'organisation, la survie à long terme de l'espèce est menacée : "Nous nous posons la question par rapport au nombre de jeunes que les couples arrivent à produire. Certaines années, nous comptons seulement 10 à 15 nouveaux jeunes. Cela représente la moitié de la population dans le département. C'est trop peu", analyse Alexis Chabrouillaud, chargé d'étude naturaliste à la LPO.

Le nettoyage des plages, un risque pour l'oiseau 

En cause, l'activité touristique et plus globalement l'activité humaine.  La LPO s'inquiète, par exemple, du ramassage parfois trop récurrent des algues sur certaines plages lors de la saison touristique. Il faut dire que le gravelot raffole de petits insectes, comme la puce de mer, que l'on retrouve dans ces algues. 

La marée ou encore les tempêtes peuvent aussi détruire ses œufs, mais l'espèce est habituée à pondre plusieurs fois par an en cas d'échec.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu