Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Naufrage du cargo Grande America

Charente-Maritime : les communes littorales se préparent à la pollution

vendredi 15 mars 2019 à 19:12 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Nettoyage préventif des plages, recensement du matériel anti-pollution... dans toutes les communes de Charente-Maritime, les équipes se mobilisent en prévision de la pollution du Grande America. Des boulettes et galettes de fioul attendues en milieu de semaine prochaine.

L'opération anti-pollution a débuté vendredi après-midi à 300km au large de La Rochelle. Le survol de la zone du naufrage du Grande America a fait apparaître une troisième nappe d'hydrocarbures.
L'opération anti-pollution a débuté vendredi après-midi à 300km au large de La Rochelle. Le survol de la zone du naufrage du Grande America a fait apparaître une troisième nappe d'hydrocarbures. © Maxppp - Loïc Bernardin

Charente-Maritime, France

Dans toutes les communes littorales de Charente-Maritime, les mêmes images revenaient vendredi : des agents municipaux sur le terrain pour nettoyer les plages. C'est une préconisation de la préfecture de la Charente-Maritime, pour faciliter la dépollution des côtes en cas d'arrivée de boulettes ou galettes de fioul en provenance du Grande America, ce cargo italien qui a sombré mardi à 300km à l'ouest de La Rochelle.

Alors que la Charente-Maritime est placée en "pré-alerte", le directeur de cabinet du préfet a adressé jeudi soir un courrier à toutes les communes littorales. S'il préconise un grand nettoyage du littoral, c'est aussi pour le prendre en photo. Des clichés qui pourront servir pour une action judiciaire à l'encontre de l'armateur du Grande America. De son côté, la préfecture affrétera samedi après-midi un survol de la côte avec un hélicoptère de la gendarmerie, afin de prendre d'autres photographies vues du ciel.

A Royan, fin d'une opération en faveur de la biodiversité

A La Rochelle, les opérations de nettoyage sont terminées. A Royan, cela va durer jusqu'à mardi. "Nous n'avons pas nettoyé les plages depuis le mois de septembre, précise Julien Duressay, conseiller municipal délégué à l'environnement. Cette action estran, menée avec le conseil départemental, vise à maintenir la biodiversité sur les plages durant l'hiver." Mais dans quelques jours, finis les troncs d'arbre et la laisse de mer... les plages royannaises auront retrouvé le même aspect qu'elles ont durant l'été. Un huissier viendra constater leur propreté.

Sur l'île d'Aix, les habitants sont invités à se mobiliser samedi à 15h, au départ de la plage de Tridoux. Une façon d'associer la population, alors que des centaines de volontaires ont proposé leurs bras à des mairies ou des associations, pour aider contre la pollution. Le problème étant qu'on ne peut pas confier cette dépollution à des bénévoles, car manipuler le fioul comporte des risques, et il faut une filière spécialisée pour évacuer les déchets. Ce sont donc des professionnels qui interviendront.

Les nappes de fioul repérées autour du Grande America se déplacent vers le littoral atlantique à la vitesse de 20km par jour. Soit une arrivée prévue en milieu de semaine prochaine. - Maxppp
Les nappes de fioul repérées autour du Grande America se déplacent vers le littoral atlantique à la vitesse de 20km par jour. Soit une arrivée prévue en milieu de semaine prochaine. © Maxppp - Marine Nationale

Recensement des moyens anti-pollution

Autre mission assignée par la préfecture aux mairies : recenser tout ce qui peut servir à lutter contre la pollution. "On est en train d'effectuer un inventaire des moyens de la commune, confirme Julien Duressay à Royan. Ça peut être des engins de chantier, des bouées, des bottes et des pelles..." Sans oublier le personnel municipal formé à la dépollution. Ces moyens seront pilotés par l'Etat si ce dernier déclenche le plan Polmar-Terre, ce qui n'est pas encore le cas.

"Mais pour l'instant, c'est en mer que doit avoir lieu la principale opération de dépollution" précise la préfecture, qui souhaite également relativiser l'ampleur de la pollution attendue. "Ce n'est pas une marée noire" qui guette la Charente-Maritime, mais plutôt une "pollution maritime sérieuse". Le Grande America contenait 2.000 tonnes de fioul lourd, loin des 30.000 tonnes de l'Erika.

Surveillance du littoral

La préfecture lance un appel à la vigilance, chez tous ceux qui fréquenteront le littoral dans les prochains jours. En cas de découverte de boulettes de fioul, il faudra donner l'alerte "soit à la police et à la gendarmerie, soit chez les pompiers, soit en mairie" détaille l'élu royannais Julien Duressay. En cas de découverte de pollution, "le maire prendra un arrêté pour fermer la plage" précise Julien Duressay, le temps de laisser intervenir les agents chargés de la dépollution.