Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le tri sélectif arrive chez McDonald's à Rochefort et Surgères

-
Par , France Bleu La Rochelle

Un franchisé McDonald's qui gère trois restaurants à Rochefort et Surgères, mise sur le tri sélectif des déchets. En trois mois, l'opération a permis de diminuer de moitié les déchets non recyclables.

Le restaurant de Surgères se lance dans le tri sélectif
Le restaurant de Surgères se lance dans le tri sélectif © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Charente-Maritime, France

Impossible d'y couper : dans le restaurant McDonald's de Surgères, il est écrit partout qu'ici on trie ses déchets. Et trois énormes poubelles, à trois bacs ont été installées depuis trois mois. Les clients sont aidés par les équipiers de salle comme Elodie : "C'est une restauration rapide, donc pour eux ça doit être rapide pour tout". La signalétique des poubelles a été modifiée au fil du temps, pour faciliter les opérations de tri.  "On a rajouté les dessins de paille, de sachet de sauce, notamment sur la partie "reste", qui n'était pas précisé avant". Elodie explique qu'il faut vider son gobelet, et les glaçons dans un bac évier désinfecté tous les jours. "Les liquides et la nourriture sont les deux ennemis du recyclage" souligne Olivier Lafond, le responsable qualité du restaurant. 

Les plus jeunes rechignent un peu, mais la plupart des clients se plient de bonne grâce, et sont même très satisfaits de l'implication de McDonald's : "c'est important que ce soit une grande enseigne qui montre l'exemple" dit l'un d'entre eux, "ça touche beaucoup de monde MacDo, c'est important" dit une autre.

Tout est inscrit sur les poubelles de tri  - Radio France
Tout est inscrit sur les poubelles de tri © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Un an de travail pour mettre en place le tri sélectif 

Le tri sélectif est d'abord un engagement personnel d'Hervé Gautrot, qui gère trois restaurants en Charente-Maritime, deux à Rochefort, un à Surgères, mais pas seulement : "Nous avons un impératif vis à vis de nos clients, on doit bien faire pour continuer à être le restaurant préféré des français, on est attaché à ce que nos clients nous aiment". Il s'est donc tourné vers Cyclad, le syndicat de traitement des déchets du nord de la Charente-Maritime, qui accompagne les particuliers, et les entreprises. 

"Il a fallu répertorier et classifier tous les déchets pour savoir si on peut les ranger dans les emballages (recyclables) ou les ordures ménagères" indique Alexandre Boucherie, chargé de réduction des déchets au syndicat Cyclad. 

Beaucoup d'emballages, donc beaucoup de déchets dans un fast food  - Radio France
Beaucoup d'emballages, donc beaucoup de déchets dans un fast food © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Le travail a duré un an. "Si vous lancez le tri sélectif, et que vos équipes ne savent pas pourquoi, elles ne vont pas jouer le jeu" explique Olivier Lafond, le Monsieur qualité. "On a commencé avec les biodéchets uniquement, en cuisine, on a installé des poubelles, et des visuels, et quand ça a été bien accepté et compris, on l'a lancé dans la salle de restaurant". 

Beaucoup de poubelles en cuisine dont une pour les bio déchets (compostables), la verte. - Radio France
Beaucoup de poubelles en cuisine dont une pour les bio déchets (compostables), la verte. © Radio France - Marie-Laurence Dalle

La part de déchets non recyclables a diminué de moitié en trois mois 

Au bout de trois mois, il y a déjà des résultats : la quantité de déchets non recyclable a diminué de moitié. Le restaurant de Surgères recycle aujourd'hui 50% de ses déchets, "l'objectif est d'atteindre les 60%" annonce Olivier Lafond. Pour le franchisé, c'est un investissement de quelques dizaines de milliers d'euros, pour trois restaurants : il a fallu changer toutes les poubelles à l'intérieur, et à l'extérieur, et former le personnel. 

Mais la démarche va au-delà du restaurant. La moitié des repas sont pris à l'extérieur. Un document est accroché au sac papier pour expliquer comment recycler chez soi. 

Un document explique comment trier les déchets à l'extérieur du restaurant - Radio France
Un document explique comment trier les déchets à l'extérieur du restaurant © Radio France - Marie-Laurence Dalle