Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Charente-Maritime : un gîte zéro déchet à Seigné

dimanche 26 août 2018 à 8:09 Par Antoine Miailhes, France Bleu La Rochelle

"Le Bocal" a vu le jour en mai 2017 grâce à Camille et Loïc, un couple originaire de la région lyonnaise. Après 4 ans passés à Paris, ils ont décidé de changer de vie pour s'installer à Seigné et lancer leur projet de gîte zéro déchet.

Camille et Loïc ont lancé leur projet l'an dernier.
Camille et Loïc ont lancé leur projet l'an dernier. © Radio France - Antoine Miailhes

Seigne, Charente-Maritime, France

" On a voulu faire de ce lieu, un endroit d'expérimentation et de partage sur notre mode de vie ". C'est ainsi que Camille, 26 ans définit le projet dans lequel elle s'est lancée avec son compagnon Loïc, 27 ans, en mai 2017. Leur objectif, montrer aux vacanciers qu'ils accueillent dans leur gîte, "Le Bocal", que l'on peut changer son mode de vie en réutilisant ses déchets ou ses vieux matériaux. 

Meubler sa maison avec du carton et du fer forgé

Pour que les hôtes soient immédiatement placés dans le vif du sujet, les trois chambres aménagées à l'étage ont été meublées avec des palettes en bois, du carton et du fer forgé. " Au moins, c'est une première approche et une manière de prouver qu'avec un peu de matière, un peu de patience et quelques outils, on peut meubler une bonne partie de sa maison sans rien jeter ", explique Loïc.  

6000 euros d'investissement

Autre avantage de ce procédé, " il ne coûte que très peu d'argent, voire rien du tout ". De quoi faire de sacrées économies quand ils ont lancé leur affaire. " On a investi 6000 euros au total pour faire les rénovations nécessaires. Si en plus on avait acheté du mobilier neuf, on aurait sans doute du dépenser le double ", rajoute Camille. 

On utilise de vieilles chaussettes pour fabriquer nos éponges

Le jeune couple propose également à ses vacanciers des ateliers pour fabriquer des cosmétiques bio, leurs propres objets de décoration, ou encore leurs propres éponges. " Pour fabriquer une éponge, on utilise de vieille chaussettes, une planche avec des clous plantés sur le dessus et rien de plus ", explique Camille. 

Atelier fabrication d'éponge.  - Radio France
Atelier fabrication d'éponge. © Radio France - Antoine Miailhes

Même si leur projet a été lancé il y a un an, leur concept de séjours éco-responsables commence à bien tourner. La preuve le gîte est complet jusqu'à la fin du mois d'août. 

La serre pour les légumes aménagée dans l'ancienne piscine. - Radio France
La serre pour les légumes aménagée dans l'ancienne piscine. © Radio France - Antoine Miailhes
Parmi les meubles construits à partir de vieux matériaux, on retrouve les étagères en carton. - Radio France
Parmi les meubles construits à partir de vieux matériaux, on retrouve les étagères en carton. © Radio France - Antoine Miailhes
Ou encore ce lit bricolé à partir de palettes en bois.  - Radio France
Ou encore ce lit bricolé à partir de palettes en bois. © Radio France - Antoine Miailhes