Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Transition écologique : "Monsieur le président, quand est-ce que vous allez réagir ?", demande Charlie, 14 ans

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

À Gréoux-les-Bains ce jeudi, un collégien de 14 ans a posé une question très directe à Emmanuel Macron sur la transition écologique. L'adolescent s'est dit déçu par la réponse du chef de l'État.

Charlie avec le président de la République après le débat à Gréoux-les-Bains
Charlie avec le président de la République après le débat à Gréoux-les-Bains -

Pendant le grand débat dans la salle des congrès à Gréoux-les-Bains, Charlie était très bien placé. Avec un tee-shirt rose, des lunettes rondes, il a posé l'une des premières questions à Emmanuel Macron : "Quand est-ce que vous allez réagir puisque vous en avez le pouvoir ?" L'adolescent a rappelé que des usines pouvaient encore rejeter leurs déchets dans la mer et les pesticides "polluent encore nos sols". Elève de 4e au collège de Saint-André-les-Alpes, Charlie confie avoir préparé la veille sa question avec sa mère. "Il fallait qu'elle soit claire pour tout le monde, dit-il. Je voulais que ça fasse réagir et que le président comprenne".

Charlie déçu par la réponse du président

Emmanuel Macron a répondu au collégien en appelant lui même à "aller plus fort, plus vite et plus loin" dans la transition écologique. Le chef de l'État estime cependant qu'il n'a pas tous les pouvoirs contre la pollution : "Si je dis 'demain en France, plus un pesticide', c'est quasiment impossible !" 

Charlie s'est déçu par cette réponse : "Il a un peu négligé et détourné mes questions, confie l'adolescent à l'extérieur de la salle. Quand je lui a demandé ce qu'il entendait par le mot écologie, il a cru que je ne savais pas ce que ça voulait dire. Moi je voulais plutôt lui dire que sa politique n'allait pas assez loin."

Un selfie avec le président

Lors de son déplacement en début de soirée à Sainte-Croix-du-Verdon à l'issue du débat, Emmanuel Macron a dit "comprendre l'impatience de la jeunesse".  Charlie, lui, n'est pas rancunier : il a réclamé un selfie au président de la Républiqu et s'est empressé d'envoyer la photo à sa maman. Une mère très certainement fière de son fils, héros du jour à Gréoux-les-Bains. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu