Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Chasse : le préfet du Loiret n'autorise pas les tirs de nuit de renards

-
Par , France Bleu Orléans

Après une consultation publique cet été, le préfet du Loiret décide de ne pas autoriser les chasseurs à tirer sur des renards la nuit pour réguler cette espèce classée comme" susceptible d'occasionner des dégâts". "Une victoire du lobby citoyen", selon l'association de défense des animaux sauvages.

Renardeau dans la campagne (France)
Renardeau dans la campagne (France) © Maxppp -

Loiret, France

Il n'y aura pas de tirs la nuit pour éliminer les renards lors de la saison de chasse 2019/2020 dans le Loiret. Cette pratique était autorisée depuis plusieurs années pour "réguler" cette espèce classée comme "susceptible d'occasionner des dégâts" (ex nuisibles). 

Décision après consultation publique

Mais après une consultation publique "par voie électronique" entre le 24 juin et le 16 juillet 2019, le préfet du Loiret a décidé de ne pas signer l'arrêté d'autorisation. "Une victoire du lobby citoyen", se félicite l'association de protection des animaux sauvages, l'ASPAS, basée dans la Drôme. 

Pour son porte-parole Richard Holding, "pour une fois, une préfecture a écouté les avis des citoyens, c'est une assez rare pour être souligné !" La loi oblige l'Etat à organiser une consultation publique sur ces projets d'arrêtés : sur les 368 avis recueillis, 367 étaient opposés aux tirs de nuit de renards. "Cette pratique n'a pas lieu d'être. On sait bien que le renard est juste un concurrent pour les chasseurs car ils mangent le petit gibier", estime Richard holding. "On sent clairement que ces avis reprenaient les argumentaires de l'ASFAS", explique un connaisseur.

"Dommage", réagit le président de la fédération de chasse du Loiret

Le président de la fédération de chasse du Loiret, Alain Machenin, juge "dommage" que le préfet n'autorise plus ces tirs de nuit sur les renards (593 renards avaient tués de nuit en 201/2018 par treize lieutenants de louveterie habilités par le préfet) : "on a des éléments factuels, les renards sont des prédateurs pour les animaux domestiques (poules, lapins...), pour les animaux d'élevage (gibiers, volaille) avec des conséquences économiques, et pour la petite faune sauvage". 

"Cette décision ne va pas changer la face du monde", poursuit Alain Machenin, "mais des gens de Marseille et de Lille pouvaient répondre à cette consultation publique : ont-ils vraiment les éléments objectifs ?" Précisons que la "régulation" des renards reste autorisée dans le Loiret, par d'autres moyens (piégeage, chasse...).