Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Bientôt un vaccin pour les allergiques aux chats ?

-
Par , France Bleu

En France, nous sommes des millions à aimer les chats. Mais 25% des Français sont allergiques aux matous. Des scientifiques de l'université de Zurich ont peut-être trouvé la solution : un vaccin contre ces allergies.

3 ans d'attente avant de pouvoir acheter le fameux vaccin anti allergies.
3 ans d'attente avant de pouvoir acheter le fameux vaccin anti allergies. © Radio France - Alice Lechat

Nous avons en France 10 millions de chats dans nos foyers. Mais un quart d'entre nous ne peuvent pas en adopter, la faute aux allergies aux félins domestiques. Grâce à des scientifiques suisses, ces allergies pourraient bientôt disparaître. Car ils ont mis au point un vaccin contre ces allergies. 

Un vaccin original   

Ce vaccin n'est pas fait pour nous les humains mais pour les chats. Car il s'attaque à ce qui fait qu'on est allergique à nos tigres de salon : la Feld 1. C'est cette protéine qui donne à la plupart des allergiques les yeux et le nez rouges, et pire, de l'asthme. Cet allergène se trouve dans la salive et les larmes du chat. 

Du coup, quand la bestiole se lèche, ça va sur son pelage. Et quand les poils tombent, tout l'entourage humain en profite. D'où l'idée des scientifiques de supprimer cette Feld 1. Ce que fait le vaccin qui diffuse des anticorps pour neutraliser la protéine. 

Le remède a déjà été testé sur une cinquantaine de félins. Et il n'y a a priori aucun effet toxique pour eux. Mais avant de pouvoir ronronner avec un matou, encore un peu de patience. Car le précieux vaccin ne devrait pas être en vente avant trois ans.

En attendant le vaccin, des pistes mais pas de miracle 

Pour le moment, il existe plusieurs moyens pour diminuer la sensibilité des allergiques aux chats. Il y a un traitement à base d'extraits de glandes salivaires de chat à prendre pendant plusieurs jours. Son défaut : ça ne marche pas sur tout le monde. 

Autre piste : adopter des races de chat moins allergènes comme le Bleu de Prusse ou le Sibérien. Le gros inconvénient, c'est que leur prix est souvent très élevé. Sinon, plus accessible et plus simple, on peut laver à l'eau et brosser son quatre pattes une fois par semaine. En l'habituant dès le plus jeune âge, ça ne devrait pas trop lui hérisser le poil ! 

D'après les médecins, le plus efficace est de combiner ces différentes solutions. 

Choix de la station

France Bleu