Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Châteauneuf sur Cher : le bassin en eaux vives rouvre

Par

Voila qui tombe à pic avec la canicule : le bassin d'eaux vives de Châteauneuf sur Cher rouvre ce vendredi matin. Il attire environ 15.000 personnes par an, mais il avait dû fermer en septembre dernier à cause de la sécheresse. Une situation qu'on espère éviter cette année.

Le stade en eaux vives de Châteauneuf sur Cher
Le stade en eaux vives de Châteauneuf sur Cher © Radio France - Michel Benoit

Un conseil, si vous envisagez d'aller goûter au stade en eaux vives de Châteauneuf sur Cher : réservez à l'avance votre passage car la demande est très forte. Fraîcheur garantie : l'eau est à 22 ° en ce moment mais peut monter à plus de 25 ° en plein été. Certains attendent avec impatience la réouverture comme Enzo et ses copains : " On s'éclate vraiment. Quand il fait très chaud, c'est vraiment super. Et en plus, c'est pas trop cher." 

Publicité
Logo France Bleu
Renaud Mary, responsable du stade en eaux vives de Châteauneuf sur Cher © Radio France - Michel Benoit

Raft, air boat, tubing, tout est possible. Le matériel est fourni... mais ce qui plait le plus, c'est la nage affirme Renaud Mary, responsable du stade en eaux vives de Châteauneuf sur Cher : " C'est la descente à la nage car on se rafraîchit vraiment quand il fait chaud. Et puis, les autres activités se font avec du matériel en PVC, qui peut parfois être brûlant quand le soleil cogne dessus. Le téléphone n'arrête pas de sonner en ce moment. L'année dernière, on a dû refuser environ 500 personnes. La capacité du bassin est d'une quarantaine de personnes. Et on a aussi le souci de la sécheresse qui fait baisser l'eau de la rivière qui fournit le canal."

Des obstacles artificiels rendent la descente plus amusante. © Radio France - Michel Benoit

En cas de forte sécheresse, la préfecture impose d'économiser l'eau du Cher, au détriment du canal et de cette activité de loisirs. L'une des solutions serait de créer un stade en circuit fermé ou de réparer la digue de Boissereau mais il faudrait 900.000 euros de travaux... L'année dernière, la base avait dû fermer ses portes début septembre, faute d'eau suffisante.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu