Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Châteauroux : un forum pour inciter les communes à passer au "zéro pesticide"

mardi 17 octobre 2017 à 19:56 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Berry

Les maires de l'Indre avaient rendez-vous au lycée agricole Naturapolis, à Châteauroux ce mardi, pour découvrir les alternatives aux produits phytosanitaires, autant les techniques que le matériel. Actuellement, 67 communes de l'Indre sont accompagnées pour arrêter l'utilisation des pesticides.

La débroussailleuse électrique, à batterie, sans rejet de gaz, a séduit les maires de l'Indre
La débroussailleuse électrique, à batterie, sans rejet de gaz, a séduit les maires de l'Indre © Radio France - Pauline Pennanec'h

Châteauroux, France

Le centre d'initiative Brenne-Berry veut inciter les communes de l'Indre à passer au "zéro pesticide" pour l'entretien des espaces publics. Depuis le 1er janvier 2017, la loi leur interdit l'usage des produits phyto-sanitaires, sauf pour l'entretien des terrains de sport et des cimetières.

Des démonstrations de techniques, sans utilisation de pesticides - Radio France
Des démonstrations de techniques, sans utilisation de pesticides © Radio France - Pauline Pennanec'h

19 communes de l'Indre ont même atteint en 2017 le zéro pesticide total, notamment dans les cimetières, alors que pour les habitants, il est impossible de laisser un peu de végétation spontanée dépasser des graviers, près des tombes. "Et puis les personnes à mobilité réduite ne peuvent pas circuler en fauteuil", déplore Daniel Laforet, le maire de Saint-Gilles, qui cherche des alternatives.

À Chazelles, le cimetière est toujours traité au minimum aux pesticides, mais Benoit Perrin, l'agent communal, aimerait bien passer au tout naturel : "On prend deux fois plus de temps à faire les choses, mais au moins c'est naturel".

Jean-Michel Moreau, adjoint à Argenton-sur-Creuse : "Les habitants ont compris que c'était dans un but louable" - Radio France
Jean-Michel Moreau, adjoint à Argenton-sur-Creuse : "Les habitants ont compris que c'était dans un but louable" © Radio France - Pauline Pennanec'h

Passé au 100% "zéro phyto"

Jean-Michel Moreau, l'adjoint au maire d'Argenton-sur-Creuse, est venu voir de nouvelles alternatives, pour notamment traiter les trottoirs de sa commune : "Nos habitants ont bien accepté, et ont compris que c'était dans un but louable. Là on a attaqué les cimetières, c'était aussi délicat. Aujourd'hui c'est plutôt positif, les gens trouvent que c'est bien", explique-t-il. "Maintenant, les habitants peuvent aussi contribuer à leur façon, et nettoyer devant chez eux", ajoute-t-il.

Zéro pesticide : "Ca évolue positivement" à Argenton-sur-Creuse, explique Jean-Michel Moreau, adjoint au maire

Pour l’instant, cette interdictions des pesticides ne concerne que les communes, mais la loi s’appliquera également au 1er janvier 2019 à tous les particuliers possédant un jardin ou un potager.

Objectif "zéro pesticide" - Reportage France Bleu Berry