Climat – Environnement

2016, l'année des records météo en Touraine

Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine mardi 13 septembre 2016 à 16:11

Des températures exceptionnelles au delà  de 35 et 37 degrès fin août
Des températures exceptionnelles au delà de 35 et 37 degrès fin août © Maxppp - Maxppp

Ce mardi 13 septembre est le dernier jour de l'été si l'on en croit Météo France. Finies les températures caniculaires et les nuits trop chaudes de cet été 2016 qui aura battu des records en Touraine au milieu d'une année particulièrement atypique.

Pour comprendre pourquoi cet été a été hors norme, il faut expliquer qu'un anticyclone s'est installé sur l'Europe de l'ouest depuis près de trois mois et depuis, l'air se charge en chaleur au dessus du sud de l'Espagne avant de revenir sur la Touraine. Lorsqu'on consulte les archives météo, des températures supérieurs à 35 degrés sont un phénomène exceptionnel après le 20 août - une fois tous les 50 à 70 ans - tout comme l'épisode canicule s'est produit du 23 au 27 août avec des températures entre 35 et 37 degrés. Quant aux précipitations, le déficit est très important, entre 10 et 30 millimètres sur la Touraine en juillet et août contre 100 millimètres en situation normale. Cet été 2016 peut donc être considéré comme celui des records.

Une année de records pour la météo

Mais c'est en fait toute l'année météo 2016 qui restera dans les annales : elle a commencé avec un épisode de gelées tardives fin avril qui a provoqué des dégâts importants notamment sur Bourgueil et Chinon. S'en est suivi au mois de mai un record de précipitations qui a vu de nombreux ruisseaux et rivières sortir de leurs lits et menacer les digues censés les contenir. On se souvient encore de l'évacuation totale ou partielle de certains communes comme Villandry ou La Chapelle-aux-Naux.

L'Indre et Loire sous l'eau au mois de mai - Maxppp
L'Indre et Loire sous l'eau au mois de mai © Maxppp - Maxppp

Et ce n'est pas le mois de juin qui a redonné le moral aux tourangeaux puisque il a compté l'ensoleillement le plus faible depuis 50 ans. L'étéest ensuite arrivé avec un coup de chaleur en juillet et la canicule au mois d'août. Une année météo atypique qui a particulièrement malmené les agriculteurs.

Aprés les gelées, les inondations, la sécheresse a touché la Touraine depuis fin juin  - Maxppp
Aprés les gelées, les inondations, la sécheresse a touché la Touraine depuis fin juin © Maxppp - Maxppp

Les météorologues regardent ces phénomènes météo sur une longue durée - sur un siècle - mais craignent que les années météorologiques atypiques comme 2016 ne se multiplient à l'avenir.