Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Chiffre du jour

Chiffre du jour : 108 millions d'euros de dégâts à Vaison-la-Romaine en 1992

mardi 11 septembre 2018 à 7:28 Par Thomas Schonheere, France Bleu Vaucluse

Le préfet de Vaucluse lance aujourd'hui à Valréas la campagne d'information sur les pluies méditerranéennes intenses. Il y a 26 ans, à Vaison-la-Romaine, les inondations ont coûté la vie à une quarantaine de personnes et engendré plus de 108 millions d'euros de dégâts.

En prenant en compte l'inflation, 500 millions de francs de 1992 représentent 108 millions d'euros en 2018
En prenant en compte l'inflation, 500 millions de francs de 1992 représentent 108 millions d'euros en 2018 © Maxppp - Patrick Guyot

Vaison-la-Romaine, France

C'était le 22 septembre 1992, il y a près de 26 ans : les inondations submergeaient une soixantaine de communes du Haut Vaucluse, causant, rien qu'à Vaison-la-Romaine, la ville la plus touchée, la mort d'une quarantaine de personnes. Pour ce qui est des dégâts, l'estimation est de 500 millions de francs, soit, en prenant en compte l'inflation, plus de 108 millions d'euros.

Une campagne d'information sur les pluies méditerranéennes intenses

Si on étend les estimations à tout le département du Vaucluse, une étude de 1999 chiffre le montant des dégâts à un milliard six cent millions de francs. Par comparaison, les inondations de fin janvier 2018 auraient coûté entre 150 et 200 millions d'euros, mais pour un territoire bien plus vaste.

Pour éviter qu'un tel drame se reproduise et afin de détailler les comportements à adopter en cas de catastrophe, le préfet de Vaucluse lance, ce mardi à Valréas, la campagne d'information sur les pluies méditerranéennes intenses, des épisodes très violents qui se produisent principalement à l'automne de septembre à mi-décembre.

Valréas fait partie, comme Pertuis, des communes durement touchées par les inondations, là aussi meurtrières, de 1993.