Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les abeilles du Territoire de Belfort meurent de faim à cause de la météo

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les apiculteurs du Territoire de Belfort s'inquiètent. Les abeilles meurent par milliers. En cause, les gels du début du mois de mai, qui ont contraint les insectes à rester cloîtrés dans leurs ruches, ne pouvant plus se nourrir par eux-mêmes.

A cause du gel du début du mois de mai, les abeilles meurent par milliers dans le Territoire de Belfort. Thierry Brocard est apiculteur.
A cause du gel du début du mois de mai, les abeilles meurent par milliers dans le Territoire de Belfort. Thierry Brocard est apiculteur. © Radio France - Adeline Divoux

Sale temps pour les abeilles. Ces dernières semaines, ces dernières meurent par milliers dans le département. En cause, les dérèglements climatiques et le gel du début du mois de mai. Les abeilles, contrairement aux guêpes, ont des conditions bien à elles pour aller butiner. "Elles ne sortent pas en dessous de 10 ou 12 degrés", indique Thierry Brocard, technicien sanitaire apicole dans le Territoire de Belfort. Il est appelé par les apiculteurs du département en cas de problème.

Les abeilles meurent de faim, puisqu'elles n'ont plus de réserve dans leur ruche. "Elles stockent tout au long de l'année pour avoir suffisamment de provisions pour l'hiver", précise l'apiculteur. Il ajoute : "L'hiver, elles ne se développent pas donc cela ne pose pas de problème. Mais en mai, elles se développent et il leur _faut énormément de nourriture tous les jours_."

Nourrir avec du sucre

Didier Nicolas, apiculteur à Bethonvilliers, a perdu deux ruches sur cinq pendant la période de gel. Il a d'abord cru à un empoisonnement, mais le temps est bien le fautif. "J'ai pu refaire mon cheptel, mais je ne pourrai pas produire de miel cette année", lance-t-il. En attendant, l'apiculteur nourrit ses abeilles avec beaucoup de sucre pour qu'elles se développent de nouveau. 

Thierry Brocard a repéré plusieurs ruches, comme celle-ci, avec des milliers d'abeilles mortes.
Thierry Brocard a repéré plusieurs ruches, comme celle-ci, avec des milliers d'abeilles mortes.

Lorsqu'il est trop tard pour sauver ses abeilles, il reste des solutions pour recréer des ruches. L'essaimage notamment, qui consiste à reproduire de nouvelles colonies. Autre solution pour Thierry Brocard : "On récupère une ruche existante, ainsi que des rayons et on peut repartir comme ça naturellement." Il est également possible de faire des élevages de reines

Le technicien sanitaire apicole alerte les apiculteurs : il est important de vérifier régulièrement ses ruches et de nourrir les abeilles pour éviter de nouvelles pertes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess