Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Climat : si rien ne change, il pourrait faire 50°C en Alsace à l'été 2100

mardi 29 août 2017 à 19:06 Par Céline Rousseau et Olivier Vogel, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Il va faire jusqu'à 34°C ce mercredi 30 août en Alsace. Une température élevée pour une fin août, mais qui n'est rien comparée à celle attendue à la même période à la fin du siècle. Les températures pourront atteindre les 50°C, selon Météo France.

Grosse chaleur place Kléber à Strasbourg.
Grosse chaleur place Kléber à Strasbourg. © Maxppp -

Alsace, France

Si les températures sont très élevées en cette fin août en Alsace -jusqu'à 34°C attendu mercredi à Strasbourg - on est encore très loin du scénario envisagé à l'horizon 2100. Les températures pourraient alors atteindre les 50°C en Alsace l'été, comme dans plusieurs endroits en France. C'est le scénario le plus pessimiste révélé par plusieurs études récentes, dont une menée par Météo France. Dans cette hypothèse, la température mondiale augmenterait en moyenne de 4°C.

Agir vite pour éviter le scénario du pire" - Sophie Roy, climatologue chez Météo France

L'homme pourra-t-il s'adapter à la brutalité de ce changement ? "Il faut agir vite pour éviter ce scénario du pire et tendre vers celui de la Cop 21, qui permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre", explique Sophie Roy, climatologue à Météo France nord est. En 2003, la canicule a généré une surmortalité de 15.000 personnes en France. "Il faut donc trouver des solutions et les bonnes", insiste la climatologue_. "La climatisation accentue le réchauffement climatique, il faut trouver des solutions plus respectueuses de l'environnemen_t".

LIRE AUSSI : COP21 : accord historique sur le climat

Sophie Roy travaille actuellement sur le projet européen Clim'ability. Avec 13 partenaires suisses et allemands, il vise à fournir aux entreprises du Rhin supérieur des appuis pour s'adapter à ce changement climatique. '"Plus on anticipe tôt, plus on aura la capacité à s'adapter".

Il ne sera plus possible de skier dans les Vosges ou en Forêt Noire en 2050

Les conséquences des fortes chaleurs sont très gênantes pour les entreprises, commente Sophie Roy : "les conditions de travail deviennent compliquées, les systèmes informatiques peuvent être défaillants, les entreprises fluviales peuvent avoir des difficultés à fonctionner pendant les périodes de sécheresse", quand aux activités de sport d'hiver, elles sont tous simplement "amenées à disparaître dans les Vosges ou en Forêt Noire d'ici 2050".

Sophie Roy, climatologue chez Météo France