Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Climax à Bordeaux : moins de têtes d'affiche pour un "retour aux sources"

mercredi 5 septembre 2018 à 18:59 Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde

Le festival bordelais d"'éco-mobilisation" Climax se déroule du 6 au 9 septembre. Cette année, les organisateurs ont choisi d'avoir moins de têtes d'affiche pour les concerts, et remettre le paquet sur le message écologique.

La 4e édition du festival Climax s'ouvre ce jeudi.
La 4e édition du festival Climax s'ouvre ce jeudi. © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

Les festival bordelais Climax s'ouvre ce jeudi au rocher de Palmer à Cenon. De vendredi à dimanche ce sera à la caserne Niel / Darwin rive droite à Bordeaux. Avec au programme : des conférences axées principalement sur la biodiversité et la lutte contre l’extinction des espèces animales. 

A noter la présence de la célèbre primatologue britannique Jane Goodall, l'explorateur français Jean-Louis Etienne ou le sociologue Edgar Morin pour clôturer le festival. Le président du WWF Pascal Canfin, qui a refusé le poste de ministre de l'écologie, n'était finalement pas présent à la conférence de presse d'ouverture de Climax ce mercredi soir, et pourrait finalement ne pas participer au festival. 

Une partie de l'oeuvre de Tristan, sur la façade de la caserne Niel, vitrine du festival Climax. - Radio France
Une partie de l'oeuvre de Tristan, sur la façade de la caserne Niel, vitrine du festival Climax. © Radio France - Mélanie Juvé

Côté musical, pas de têtes d'affiche (on avait vu l'année dernière le groupe Franz Ferdinand) avec un budget passant d'environ 1,7Md'€ l'année dernière à 500 000€ cette année. Le choix pour les organisateurs est de revenir à la simplicité : 

_"_On fait pas la course à l’échalote des festivals qui essayent d'avoir les cachets les plus importants d'artistes, justifie Philippe Barre, fondateur de Darwin. Oui on baisse le niveau en matière de rémunération, et on est très fiers de rester dans un mode artisanal qui nous va bien. _C'est un retour aux sources."_A noter tout de même pour les connaisseurs de la scène électro française la présence de Mr Oizo et Etienne de Crécy. 

Le paquet est surtout remis sur le message écologique : "Les artistes jouent le jeu de s'engager avec nous, ajoute Philippe Barre. On voit un Monsieur comme Edgar Morin qui a 96 ans vient gratuitement. Vous verrez qu'à tous les niveaux du festival on progresse encore sur notre performance écologique et je pense sur la conscientisation des festivaliers."

Charles a peint pendant trois jours cette oeuvre pour le Climax. - Radio France
Charles a peint pendant trois jours cette oeuvre pour le Climax. © Radio France - Mélanie Juvé

Les conférences et les concerts sur le même lieu a pour objectif également de mélanger un peu plus les publics.