Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Collision des deux navires au large du Cap Corse : les images sous-marines impressionnantes des deux coques encastrées

jeudi 11 octobre 2018 à 11:57 Par Mikaël Roparz, France Bleu et France Bleu RCFM

Des plongeurs ont pu filmer les deux coques encastrées du roulier tunisien et du porte-conteneurs qui sont entrés en collision dimanche au large du Cap Corse. De nouvelles plongées devraient avoir lieu dans la journée. Les conditions météo sont mauvaises ce jeudi matin.

Les images sous-marines de la collision au large du Cap Corse
Les images sous-marines de la collision au large du Cap Corse - Marine nationale

La vidéo sous-marine des experts tournée mercredi permet de se rendre compte par en-dessous de l'état des deux coques encastrées. Malgré des conditions météo pas très favorables jeudi matin, les plongeurs devraient retourner explorer les coques dans la journée pour trouver le moyen de désencastrer les deux navires entrés en collision dimanche

Mercredi soir, "près de 150 m3 de mélange hydrocarbure/eau de mer ont été récupérés" précise la préfecture maritime de la Méditerranée. 

Un chantier logistique très important 

Sur la zone de la collision, plusieurs bateaux de la Marine nationale, des hélicoptères, des zodiacs ont été déployés, ainsi que les plongeurs de la Marine, des marins-pompiers de Marseille et des architectes navals. Certains  militaires et experts "sont envoyés de Brest, via Bastia puis acheminés par bateaux à deux ou trois heures de navigation pour arriver sur zone" explique la Marine nationale.

Les plongeurs travaillent dans des conditions particulières, les eaux sont polluées.  Huit bateaux, quatre français et quatre italiens, sont sur place pour mener l'ensemble des opérations.