Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Collision maritime au large du Cap Corse : les opérations de dépollution débutent

lundi 8 octobre 2018 à 9:23 Par Patrick Vinciguerra et Marion Galland, France Bleu RCFM et France Bleu

Au lendemain de la collision entre deux navires au large du Cap Corse, tous les moyens dédiés à la lutte contre la pollution sont sur place. Un premier barrage a été établi. La nappe d'hydrocarbures ferait un kilomètre de long, et pour l'heure ne menacerait pas les côtes corses.

Les deux navires entrés en collision au large du Cap Corse
Les deux navires entrés en collision au large du Cap Corse

Corse, France

Après la collision entre un roulier tunisien et un porte-containers chypriote survenue hier matin, vers 7h30, les opérations de dépollution se mettent en place. Des hydrocarbures s'échappent en effet de la brèche de plus de 15 mètres ouverte par le choc dans la coque du second navire. Une nappe a été repérée, nappe qui aurait plutôt tendance pour l'instant à s'éloigner des côtes du Cap Corse.  

Tous les moyens, français et italiens, dédiés à la lutte contre les pollutions maritimes sont arrivés sur zone dans la nuit

Tout a été mis en place pour parer à cette pollution. "Tous les moyens, français et italiens, dédiés à la lutte contre les pollutions maritimes sont arrivés sur zone dans la nuit, assure le capitaine de frégate Stanislas Gentien, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée. Un premier barrage a été établi dès hier soir, mais le gros du travail débute ce matin. Un avion Falcon 50 de la marine nationale va aussi décoller de Hyères pour réévaluer la taille du ruban de pollution, du fioul, qui s'échappe de la soute du porte-containers. "

Le capitaine de frégate Stanislas Gentien, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée