Climat – Environnement

Colmar :"action citoyenne" des faucheurs volontaires d'OGM à l'Inra

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace lundi 17 août 2015 à 16:45

OGM 1
OGM 1 © Radio France - Guillaume Chhum

Une soixantaine de faucheurs volontaires, ont pénétré, ce lundi matin,dans les locaux de l'Inra, l'Institut national de la recherche agronomique à Colmar. Objectif de cette opération, pacifique, constater qu'il n'y a plus d'essais OGM en extérieur sur le site. Une délégation a été reçue par des responsables de l'INRA. Les faucheurs volontaires sont ressortis satisfaits de cette entrevue.

Réunis depuis ce week-end à Kaysersberg, près de Colmar, les faucheurs volontaires ont rendu visite à l'Inra, l'Institut national de la recherche agronomique à Colmar, ce lundi matin. Objectif de cette "opération citoyenne" , constater qu'il n'y avait plus de vignes OGM, comme celles qui avaient été fauchées il y a cinq ans. Les responsables de l'Inra ont expliqué aux faucheurs qu'il n'y avait plus d'essais en plein champs. Une délégation a été reçue, pendant près de deux heures. Elle est ressortie satisfaite, après cet entretien. Les faucheurs volontaires ont pu aussi voir aussi l'état de la parcelle transgénique de vigne expérimentale, qui avait été détruite en 2010. Elle a été bâchée et décontaminée.

En première instance, en octobre 2011, les faucheurs volontaires ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis. Puis la cour d'appel de Colmar les a relaxés en juillet 2014, estimant que l'arrêté ministériel autorisant ces OGM était "illégal", car il y "avait eu une erreur manifeste d'appréciation des risques inhérents à l'essai réalisé, au milieu du vignoble alsacien, dans un environnement non confiné". Mais cette relaxe a été annulée par la Cour de cassation en mai 2015.

OGM 2  - Radio France
OGM 2 © Radio France - Guillaume Chhum

Une plainte va être déposée par l'INRA

Face à cette intrusion, une plainte va être déposée par l'Inra, c'est le directeur de cabinet du président de l'Inra, Jean-François Launay qui l'a précisé dans la journée. "Nous allons porter plainte contre eux, pour violation de domicile et je pense menaces, compte tenu des propos tenus, sur leur détermination à revenir et leurs suspicions que nous dissimulons des choses, soit aux pouvoirs publics, soit à la société civile, ce qui est complètement faux évidement." conclut le porte-parole de l'Inra.

12H FAUCHEURS

Faucheurs INRA Suite