Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Combustible nucléaire en provenance d'Australie : Greenpeace assigne Orano en justice à Cherbourg

jeudi 13 septembre 2018 à 14:37 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin et France Bleu

Alors que le BBC Austria est attendu vraisemblablement vendredi à Cherbourg, l'organisation Greenpeace veut obtenir des compléments d'information sur les mesures prises pour garantir la sécurité du transport de combustibles nucléaires usés.

Après un mois et demi de mer, le BBC Austria et son chargement de combustible nucléaire usé est en approche de Cherbourg.
Après un mois et demi de mer, le BBC Austria et son chargement de combustible nucléaire usé est en approche de Cherbourg. -

Le BBC Austria a quitté l'Australie le 29 juillet dernier direction Cherbourg. Dans le cadre d'un accord passé entre la France et l'Australie, l'usine Orano de la Hague a été choisie pour retraiter le combustible nucléaire issu d'un réacteur de recherche de l'Agence australienne des sciences et technologies nucléaires. Le cargo BBC Austria est donc chargé de quatre emballages de combustibles usés à destination de la Hague. 

Greenpeace réclame des garanties sur la sûreté

L'ONG Greenpeace suit de près la progression du navire et s'interroge sur la conformité des emballages, notamment leur résistance à la puissance thermique du combustible transporté. Si la direction d'Orano assure que l'entreprise a apporté toutes les garanties attendues par l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) et l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), obtenant de ces instances un avis favorable pour le transport du combustible australien, Greenpeace souhaite obtenir des précisions techniques et les preuves que les règles de sécurité sont bien respectées. 

La justice s'en mêle

C'est l'objet de l'action en justice engagée devant le tribunal de Cherbourg. Ce jeudi matin, la présidente du tribunal a, par ordonnance, en fin de matinée, autorisé Greenpeace à assigner Orano en justice pour obtenir des documents supplémentaires. L'audience est prévue ce jeudi à 17h30, mais la décision devrait être mise en délibéré.