Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Comment peut-on sauver les abeilles ?

-
Par , France Bleu Auxerre

C'est un phénomène qui continue d'inquiéter. Chaque hiver en France entre 20 et 30% de la population d'abeilles disparaît. Les causes sont connues : les pesticides, les nouveaux parasites et prédateurs comme le frelon asiatique mais aussi le changement climatique. Mais comment agir ?

Chaque année en France entre 20% et 30% des abeilles meurent
Chaque année en France entre 20% et 30% des abeilles meurent © Radio France - Maxppp

Les causes de la disparition des abeilles sont connues : les pesticides, les nouveaux parasites et prédateurs comme le frelon asiatique... mais aussi le changement climatique. L'une des conséquences, c'est la production de miel qui s'effondre. En France, elle a été divisée par trois en une dizaine d'années. Mais le plus grave reste l'impact sur l'environnement et l'agriculture. Car sans insecte, difficile de polliniser les arbres et d'avoir des fruits.

Peut-on empêcher cette diminution inquiétante du nombre d'abeilles ?

Ce n'est pas certain, malheureusement, mais ça n'empêche pas d'essayer. Le meilleur moyen, c'est de multiplier les ruches. Plusieurs entreprises et associations multiplient les idées. Depuis douze ans, l'entreprise "Un toit pour les abeilles" vous propose de parrainer des ruches. Vous donnez huit euros par mois, cela finance un dixième d'une ruche. En échange vous recevez six pots de miel.  Il y a aussi l'entreprise lancée par Arnaud Montebourg, Bleu Blanc Ruche achète du miel aux apiculteurs à un prix supérieur au marché. En échange, ceux-ci s'engagent à investir pour augmenter leur nombre de ruches. Vous pouvez également devenir apiculteur, pourquoi pas une reconversion professionnelle : "Bleu Blanc Ruche" vient d'ouvrir une école d'apiculture à Dijon. Si tout cela est trop ambitieux, vous pouvez tout simplement installer dans votre jardin un abri pour les abeilles. C'est là qu'elles pourront trouver refuge à l'arrivée de l'hiver.

Que font les pouvoirs publics pour aider à sauver les abeilles ?

Depuis l'an dernier, la France a interdit tous les insecticides de la famille des néonicotinoïdes qui s'attaquent au système nerveux des insectes.  L'an dernier, le gouvernement a annoncé une aide de trois millions d'euros aux apiculteurs pour renouveler leurs essaims. Cette année, il a mis en place un groupe de travail pour trouver de nouvelles solutions.

Que peut-on faire individuellement ?

Manger plus de miel et choisir du miel Français, du miel de l'Yonne, c'est encore mieux. Vous pouvez planter des fleurs mellifères dans votre jardin ou sur votre balcon : le thym, la sauge, le coquelicot, la rose trémière ou le cosmos. Individuellement vous pouvez aussi aidez à lutter contre le frelon asiatique et surtout supprimer les pesticides de votre jardin.

Devra-t-on un jour se passer des abeilles ?

En Chine, certains arboriculteurs sont contraints de secouer eux-mêmes leurs arbres car les abeilles sont trop peu nombreuses. Aux États-Unis, où la pénurie d'abeille existe aussi plusieurs sociétés effectuent des recherches pour créer des drones miniatures capables de polliniser des plantes. Mais, là, on est encore dans la science fiction.