Climat – Environnement

À partir d'aujourd'hui, la planète va vivre à crédit

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 7 août 2016 à 18:26

Un robinet qui fuit = les ressources ne sont pas inépuisables
Un robinet qui fuit = les ressources ne sont pas inépuisables © Radio France - yves renaud

Ça s'appelle le jour du dépassement de la terre. Ce lundi 8 août, l’humanité aura consommé autant de ressources naturelles renouvelables que ce que la planète peut produire sur une année entière. Dans la Loire, focus sur l'opération "Familles à énergie positive".

Chaque année ce "jour du dépassement de la terre" intervient de plus en plus tôt. Ce moment où l’humanité a consommé autant de ressources naturelles renouvelables que ce que la planète peut produire sur une année entière. En l’an 2000, il était arrivé à la fin du mois de septembre, on a donc encore perdu presque deux mois en quinze ans.

Alors que faut-il faire ? En décembre dernier à Paris lors de la COP21, près de 200 pays ont adopté un accord historique sur le climat pour tenter de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

Mais est-ce aux États de tout faire ?

Les citoyens que nous sommes doivent aussi faire des efforts à notre échelle, consommer moins d’eau, moins de gaz, moins d’électricité ou de pétrole. C’est en partie ce que les participants à l'opération "Familles à énergie positive" ont fait dans la Loire sur plusieurs années. Le chantier est extrêmement vaste et parfois des actions insignifiantes peuvent avoir des effets très positifs quand elles sont démultipliées.

Un exemple : mettre devant la porte en hiver un boudin de tissu permet de diminuer les fuites thermiques, ou bien fermer plus tôt ses volets a le même effet positif sur la conservation de la chaleur dans la maison. On peut aussi ajouter à la liste la réduction de ses déchets à la base, l’utilisation d'eau de pluie pour arroser son jardin ou vider ses toilettes, ou encore récupérer l’eau du mitigeur avant que la chaudière ne la chauffe pour arroser ses plantes.

des incidences directes sur notre facture - Maxppp
des incidences directes sur notre facture © Maxppp - Ludovic Petiot

Éteindre les veilleuses des appareils électrique inutilisés, passer à une voiture hybride ou aux transports en commun pour ses déplacements... Ces petits bouts de chandelle accumulés finissent par faire des grands ruisseaux. C’est en tout cas ce qu’ont vécu les 290 foyers ligériens qui ont tenté l’expérience de l'opération "Familles à énergie positive" en 2014.

Durant plusieurs années, Suzanne Chazelle une habitante de Saint-Genest-Lerpt dans la Loire a participé à l’opération. Elle a le sentiment d’avoir apporté sa pierre à l'édifice et en même temps d’avoir pu faire de réelles économies.

Suzanne Chazelle une habitante de Saint Genest Lerpt dans la Loire

de réelles économies à la clef  - Maxppp
de réelles économies à la clef © Maxppp - aurélien Morissard

Suzanne Chazelle est maintenant tellement convaincue de l’intérêt de cette mobilisation citoyenne qu’elle va lancer un groupe de travail dans sa commune sur la réduction des déchets à la source.

L'opération "Famille a énergie positive", qui a connu une pause en 2015, sera relancée dès le mois de septembre prochain dans la Loire. Renseignement sur le site de l'’Agence locale de l’énergie et du climat : Alec42.org.