Climat – Environnement

Consommation d'électricité : des mesures exceptionnelles pourraient être prises dès mardi en raison du froid

Par Tifany Antkowiak, France Bleu vendredi 13 janvier 2017 à 21:09 Mis à jour le vendredi 13 janvier 2017 à 22:01

Les Français pourraient être incités à économiser l'électricité en raison du froid annoncé ces prochains jours.
Les Français pourraient être incités à économiser l'électricité en raison du froid annoncé ces prochains jours. © Maxppp - Thierry Gachon

En raison de la nouvelle vague de froid annoncée cette fin de semaine, les Français pourraient être incités à économiser l'électricité pour éviter une rupture d'approvisionnement, a annoncé ce vendredi RTE (Réseau de transport d'électricité).

Les Français pourraient être incités à économiser l'électricité dès mardi prochain pour éviter une rupture d'approvisionnement, en raison de la nouvelle vague de froid attendue sur la France cette fin de semaine, et la semaine prochaine. Le gestionnaire du réseau de transport de courant RTE a en tout cas lancé une alerte ce vendredi : "les marges disponibles pour répondre aux besoins en électricité - à partir de mardi et jusqu'à vendredi - seront réduites", a indiqué RTE.

Encourager les Français à réduire la consommation de courant aux heures de pointe

Cette tension s'explique par la probable hausse de la consommation de courant attendue dans les jours à venir en raison du froid, mais aussi par un parc de production diminué, puisque plusieurs réacteurs sont à l'arrêt pour des contrôles de sûreté notamment. "À ce stade, il n'y a pas de coupures programmées", a précisé un porte-parole de RTE. Le gestionnaire du réseau va d'abord appeler à une mobilisation des Français.

Une alerte devrait être diffusée par le biais des médias et des réseaux sociaux, la veille pour le lendemain, dans le but d'encourager les Français à réduire leur consommation pendant les heures de pointe : entre 8h et 13h, puis entre 18h et 20h. RTE restait prudent vendredi quant à la probabilité de devoir mettre en place ces mesures, car les prévisions météorologiques "sont encore évolutives". Le gestionnaire du réseau, qui avait anticipé ces possibles difficultés d'approvisionnement dès le mois de novembre dernier, a ajouté que "les prévisions de consommation seront affinées quotidiennement" et qu'il restera "très attentif à l'évolution de la situation".