Climat – Environnement

Consommer local, c'est aussi possible pour son sapin de Noël !

Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans vendredi 2 décembre 2016 à 7:30

Les sapins sont livrés à vélo.
Les sapins sont livrés à vélo. © Radio France - Le Fleuriste est dans la cour / Le Rayon vert

Un artisan Orléanais se propose d'aller chercher les sapins chez un petit producteur d'Eure-et-Loir, de les livrer, et de revenir les chercher après les fêtes. Une livraison qui se fait en plus en vélo, pour respecter l'environnement.

Chaque année, les Français plébiscitent le Nordmann, qui représente environ 70% des ventes. Mais ce dernier est essentiellement produit dans l'est et le nord de l'Europe. Ce mois-ci, un artisan orléanais, Jean-Marie Ernandès, gérant de la société Le Fleuriste est dans la cour, se propose donc d'aller chercher des sapins Nordmann chez un producteur local d'Eure-et-Loir, et de vous les livrer. La livraison sur Orléans se fait à vélo, pour respecter l'environnement. L'idée, c'est tout simplement d'appliquer le principe du circuit court aux sapins de Noël.

Les Nordmann, d'environ 100 à 125cm, sont produits à Courbehaye dans le sud de l'Eure-et-Loir. L'avantage, c'est qu'ils viennent tout juste d'être coupés, contrairement à ceux qui viennent de l'étranger, dont la coupe remonte à fin octobre.

L'Europe de l'Est et l'Europe du Nord sont de très gros producteurs. A priori, on aurait 10% de sapins produits en France, dans le Morvan et la région Centre " - Jean-Marie Ernandès, gérant de la société Le Fleuriste est dans la cour

Jean-Marie Ernandès et Thibault Sadrin s'occupent de la livraison des sapins. - Radio France
Jean-Marie Ernandès et Thibault Sadrin s'occupent de la livraison des sapins. © Radio France - Etienne Escuer

Pour le sapin, son socle, la livraison et la récupération, il faut compter 49€50 :

Niveau prix du sapin, c'est comme les jardineries et les fleuristes. Ça s'explique par le fait qu'il n'y a pas d'intermédiaire. Il y a juste le producteur et nous." - Jean Marie-Ernandès, gérant de la société Le Fleuriste est dans la cour

La livraison et le ramassage se feront à vélo. C'est Thibault Sadrin qui s'en charge. Il a lancé sa micro-entreprise de coursier, Le Rayon Vert, cette année.

Le vélo a un côté pratique, c'est rapide, on peut accéder partout, il n'y pas de problème de stationnement ou de zone piétonne. Et c'est écologique, sans nuisance ni pollution." Thibault Sadrin - coursier Le Rayon Vert

Pour l'instant, l'initiative a séduit une dizaine d'Orléanais.

Partager sur :