Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Contournement de Beynac

Contournement de Beynac en Dordogne : les opposants vont passer leur réveillon sur le futur tracé

-
Par France Bleu Périgord
Beynac, France

Les opposants au contournement de Beynac se sont donnés rendez-vous ce week-end du Nouvel an à côté du tracé de la future déviation pour montrer qu'ils continuent le combat.

Une trentaine d'opposants se sont donnés rendez-vous à côté du futur tracé pour le réveillon du nouvel an.
Une trentaine d'opposants se sont donnés rendez-vous à côté du futur tracé pour le réveillon du nouvel an. © Radio France - Philippe D'eaubonne

Un réveillon dans le froid pour les opposants à la déviation de Beynac. Une trentaine de personnes était présente ce samedi après-midi sur un terrain privé, au lieu-dit La Treille, près du tracé de la future déviation. Les opposants au contournement de Beynac ont voulu une nouvelle fois marquer le coup. 

Un réveillon sur le futur tracé 

Ils ont monté, il y a une dizaine de jours, deux nouveaux pôles d'informations dans la nature, tout près de la future route de 3,4 km dont le coût est estimé à 32 millions d'euros.  Une partie des membres de l'association sauvons la Vallée de la Dordogne notamment ont planté un barnum au lieu-dit La Treille sur un terrain privé et une autre partie des anti-déviation se sont installés sur le parking à droite du pont de Castelnaud.

"Nous passerons le réveillon loin de notre famille sur le terrain pour montrer que nous sommes encore mobilisés contre cette future non déviation." - Philippe D'eaubonne, membre de l'asso Sauvons la vallée de la Dordogne

Les opposants invitent donc les habitants à passer le réveillon du 31 avec eux pour montrer qu'ils sont toujours mobilisés. "Nous passerons le réveillon loin de notre famille sur le terrain pour montrer que nous sommes encore mobilisés contre cette future non déviation," explique Philippe D'eaubonne, membre de l'asso Sauvons la vallée de la Dordogne, à un mois de la décision tant attendue de la préfète, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. C'est elle qui donnera le feu vert ou non au début des travaux.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess