Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Contrôles de radioactivité quotidiens autour de la centrale nucléaire de Gravelines

-
Par , France Bleu Nord

Tous les matins, des techniciens réalisent des prélèvements autour de la centrale nucléaire de Gravelines, pour vérifier qu'il n'y a pas de contamination radioactive. L'eau de mer, l'herbe, l'air, et même une fois par mois, le lait des vaches voisines est analysé.

L'eau de mer est prélevée tous les jours dans le canal de rejet près de la centrale de Gravelines.
L'eau de mer est prélevée tous les jours dans le canal de rejet près de la centrale de Gravelines. © Radio France - Louise Thomann

Gravelines, France

C'est la routine à Gravelines. Tous les matins, à 8 heures 30, la camionnette blanche fais le tour des points de prélèvements, pour contrôler la présence de radioactivité dans l'environnement de la centrale. L'eau de mer, la qualité de l'air, mais aussi l'herbe, sont analysées tous les jours. 

EDF est chargé de faire ces relevés, mais ils sont également réalisés en doublon par un organisme indépendant, l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). L'ensemble des résultats sont transmis à l'Autorité de Sûreté Nucléaire. A Gravelines, ils sont une quarantaine d'agents à être chargés de la surveillance de l'environnement. 

Contrôler le lait des vaches

Le circuit est habituel : l'eau de mer est prélevée dans le canal de rejet à l'ouest de la centrale. Puis les agents récoltent du lierre sur un plan planté spécifiquement pour ces relevés. A la station météo, ils relèvent les filtres à air, pour étudier les particules de poussières capturées ; ainsi que l'eau de pluie récupérée dans le pluviomètre. Et une fois par mois, ils se rendent dans une ferme voisine pour prélever de l'herbe et le lait des vaches. Chacun de ces échantillons est ensuite envoyé en laboratoire pour chercher la présence de radioactivité. 

23 000 prélèvements

En 2018, 23 000 prélèvements ont été réalisés aux alentours de la centrale. Et tout va bien explique le directeur du site, René Le Goff. "En cas d'anomalie, les pouvoirs publics seraient informés, cela va de soi. Evidemment, ça n'a pas été le cas pour l'année 2018, ni les années précédentes". Les mesures sont disponibles en ligne sur le site d'EDF et sur le site de l'IRSN.

Choix de la station

France Bleu