Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

COP 21 : une initiative originale en Bourgogne

-
Par , , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

La COP 21 s'ouvrira lundi prochain (30/11) à Paris. L'objectif principal de la conférence sur le climat, c'est de trouver un accord entre les 195 pays invités. Le traitement et la réduction des déchets est l'un des enjeux majeurs. Ca donne parfois lieu à des initiatives originales en Bourgogne.

Paul Seysses, un restaurateur engagé
Paul Seysses, un restaurateur engagé © Radio France - Stéphanie Perenon

A Dijon, un restaurateur a choisi de ne plus jeter ses déchets végétaux à la poubelle mais de les recycler d'une manière originale. Ces déchets sont destinés à nourrir des cochons ! Quatre cochons qui appartiennent à Paul Seysses, le co gérant du restaurant My Wok à Dijon.

C'est plus sain et plus citoyen

Il y a huit ans, pour l'ouverture de son premier établissement, c'était pour lui une évidence que de trier plutôt que de tout voir partir à la poubelle.« Cela fait du poids dans les poubelles », explique Paul Seysses. « On ne sait pas où ça part d'ailleurs. Avoir une chaîne alimentaire complète, avec un recyclage complet avec mes animaux personnels, je trouvais que c'était nettement plus sain et plus citoyen »

Le bac à épluchures du restaurant Wok de Dijon
Le bac à épluchures du restaurant Wok de Dijon © Radio France - Stéphanie Perenon

 

En cuisine, tout le monde a été sensibilisé. Pourtant cette initiative n'a jamais été saluée, bien au contraire raconte Paul Seysses. _« On m'a découragé plus ou moins parce que normalement je n'ai pas le droit de donner de la nourriture à mes cochons. Mes cochons devraient être déclarés à la chambre d'agriculture, mais pour moi, ce sont des animaux domestiques !» _Paul Seysses regrette par ailleurs le manque de composteurs réservés aux professionnels comme lui. Il en existe pourtant un précise Jean-Patrick Masson, en charge de l'environnement à Dijon qui affirme également que le Grand Dijon mène actuellement une étude sur un projet de méthanisation pour produire de l'énergie. Le principe de la méthanisation, c'est de fabriquer du biogaz à partir de la fermentation des déchets organiques, et ensuite de réinjecter ce gaz dans les réseaux de chaleur.

En cuisine, tout le monde est sensibilisé
En cuisine, tout le monde est sensibilisé © Radio France - Stéphanie Perenon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess