Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : COP24 - Ce qu'ils ont vu en mer

COP 24 - Catherine Chabaud : "L'océan est un bien commun de l'humanité"

lundi 26 novembre 2018 à 4:01 Par Mikaël Roparz, France Bleu

Catherine Chabaud est la première femme à avoir terminé un tour du monde à la voile en solitaire lors du Vendée Globe en 1997. Elle lance un appel pour lutter contre la pollution des océans. Cette navigatrice engagée se mobilise pour que l'océan devienne un bien commun de l'humanité.

Catherine Chabaud
Catherine Chabaud © Maxppp - Philippe Chérel

L'océan est saturé de plastique, d'eaux polluées, de déchets. Ses habitats sont détruits, les poissons pillés, pourtant, c'est un trésor qu'il faut préserver. L'océan est un Bien commun de l'Humanité. C'est le sens de Ocean As Common, la campagne de sensibilisation portée par Catherine Chabaud.  
La navigatrice, ex-déléguée à la mer et au littoral, a profité de la Route de Route du Rhum pour sensibiliser le grand public à la protection de la planète. 

La haute mer, bien commun de l'humanité

"Nous avons saisi l'opportunité d'une négociation qui s'est ouverte en septembre à l'ONU sur la haute mer, un lieu qui n'a aucun statut juridique.  Il est question de donner à cet espace le même statut que les fonds marins qui ont un statut de patrimoine commun de l'humanité. On voudrait que les états reconnaissent la haute mer comme un bien commun également" explique Catherine Chabaud. 

"Il faut un portage politique au quotidien", Catherine Chabaud

"Pour répondre aux problèmes de pollution et de développement durable, il faut une lecture nouvelle, prenant en compte l’idée de patrimoine commun. L’idée de responsabilité collective doit être au-dessus de celle de liberté" explique Catherine Chabaud. "La mer est intégrée depuis de longues années dans le ministère du Développement durable, mais c'est un ministère qui est tentaculaire. Le ministre chargé de la mer s'occupe de la mer quand il a fini de s'occuper de Notre-Dame-des-Landes ou de l'avenir du nucléaire. Et le Premier ministre a aussi tout un tas d'autres sujets. Donc ce portage politique au quotidien ne peut pas être assuré" poursuit la navigatrice, ex-déléguée à la mer et au littoral auprès de Ségolène Royal et de Nicolas Hulot.