Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : COP24 - Quarante-quatre initiatives pour sauver la planète

COP24 - Ces parents périgourdins ont choisi d'utiliser des couches lavables pour leur bébé

lundi 26 novembre 2018 à 6:11 Par Emeline Ferry, France Bleu Périgord

Dans le cadre de l'opération "Agir pour ma planète", France Bleu Périgord met en avant des initiatives pour le climat. Choisir d'utiliser des couches lavables réutilisables est un geste pour l'environnement ... et pour le porte-monnaie.

L'achat d'une vingtaine de couches lavables a coûté environ 400€. Une grosse dépense, mais c'est rentable à long terme.
L'achat d'une vingtaine de couches lavables a coûté environ 400€. Une grosse dépense, mais c'est rentable à long terme. © Radio France - Emeline Ferry

Dordogne, France

En moyenne, un bébé porte plus de 5.000 couches avant d'être propre. Cela peut donc aller jusqu'à une tonne de déchets pour chaque enfant. Dans le cadre de l'opération "Agir pour ma planète", organisée à l'occasion de la COP 24, France Bleu Périgord vous présente des initiatives pour la planète. 

Le SMD3, le syndicat départemental des déchets en Dordogne, propose une aide pour les futurs parents qui souhaitent utiliser des couches lavables réutilisables pour leur bébé, au lieu des couches jetables. Une aide jusqu'à 200€ pour acheter des couches lavables est proposée. 

Un coup de pouce qui a permis à Céline et Jérôme de sauter le pas. À la naissance de leur fils Noam, il y a presque deux ans, ce couple de Monpazier a préféré utiliser des couches lavables pour leur bébé. "C'est vrai qu'au début, ça peut faire un peu peur", concède la maman. "Mais ça a beaucoup évolué et ce n'est pas si contraignant que ça"

"Les couches lavables d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec les langes qu'utilisaient nos grand-mères", explique Pascale Queille, du SMD3.

Écologique, économique et plus sain

Attention aux idées reçues ! Quand on choisit les couches lavables, on utilise beaucoup d'eau pour les laver en machine. Mais cela reste toujours moins que ce qui est utilisé pour fabriquer des couches jetables. Pour 1.000 changes, 14.322 litres d'eau sont utilisés pour les couches lavables réutilisables. Pour les jetables, c'est 19.841 (et cela demande aussi plus d'énergie).

Du point de vue du porte-monnaie, acheter des couches lavables est un investissement, mais il est rentable sur le long-terme. "Quand le bébé devient propre, on a toujours les couches. On peut les garder pour un prochain enfant, les prêter ou bien les vendre", estime Céline. "Et puis, acheter des couches jetables pendant près de deux ans, quand on sait qu'on change le bébé six ou sept fois par jour, ça revient cher". 

La couche est composée d'une partie imperméable et de tissus absorbants. - Radio France
La couche est composée d'une partie imperméable et de tissus absorbants. © Radio France - Emeline Ferry

La réflexion écologique est aussi entrée en compte dans le choix des parents. Et la santé de Noam aussi. "C'est plus sain pour lui, parce qu'il porte des couches toute la journée quand même. Il n'a jamais eu d'irritation", raconte la jeune maman. Les couches sont composées d'une partie imperméable, et de tissus absorbants.

Une petite organisation

Le couple a acheté une vingtaine de couches, ce qui fait un budget d'environ 400€. "C'est une petite organisation au départ ! Il suffit d'en avoir suffisamment pour faire un roulement, le temps de les laver, le temps qu'elles sèchent", sourit Céline.

Pour les laver, il suffit de les passer à la machine à 40°C, en choisissant une lessive qui n'encrasse pas les couches. On peut ajouter de l'huile essentielle d'arbre à thé pour désinfecter, conseille la maman de Noam. 

La petite famille a réfléchi à d'autres petits gestes pour l'environnement au quotidien. Par exemple, au lieu d'utiliser du coton, Céline et Jérôme ont fabriqué des lingettes en tissu éponge.