Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

COP21: un texte "contraignant" qui s'efforce de limiter le réchauffement à 1,5°C

-
Par , France Bleu Paris

Le président de la COP21, Laurent Fabius a présenté aux 195 pays participants à la conférence de Paris sur le climat à approuver le projet d'accord final, qu'il a qualifié "d'ambitieux" et "équilibré".

Laurent Fabius présente un projet d'accord final
Laurent Fabius présente un projet d'accord final © Maxppp

Île-de-France, France

Le projet d'accord présenté aux délégués de 195 pays par la présidence française de la conférence de l'ONU sur le climat propose de contenir le réchauffement "bien en-deçà de 2°"et de "s'efforcer de le limiter à 1,5°", a déclaré le président de la COP21, Laurent Fabius. Le projet "confirme notre objectif central, vital même, de contenir l'augmentation de la température moyenne bien en-deçà de 2° et de s'efforcer de limiter cette augmentation à 1,5°, ce qui permettrait de réduire significativement les risques et les impacts liés au changement climatique", a déclaré le ministre français, très applaudi par les délégués réunis en séance plénière.

Jusqu'ici la communauté internationale s'était, en 2010 à la COP de Cancun, engagée à garder la hausse du mercure "en-deçà de 2°". "Bien en-deçà" serait donc un progrès, de même qu'une mention aussi claire de l'importance de garder le monde sous 1,5°. La présence dans l'accord de l'objectif 1,5°C est une revendication de plus d'une centaine de pays, les plus vulnérables aux impacts du réchauffement mais aussi d'autres comme l'Union européenne. Arabie Saoudite, Inde, Russie, parmi les principaux producteurs de carburants fossiles dans le monde, ont en revanche exprimé leur opposition.

C'est un acte majeur pour l'humanité"

De son côté, le président François Hollande a exhorté samedi les 195 pays représentés à Paris à franchir "le pas décisif" en adoptant dans la journée un accord universel sur le climat. Parlant à la tribune de la COP21 d'un "acte majeur pour l'humanité", le chef de l'Etat français a appelé les délégués à faire de ce "12 décembre un jour non seulement historique mais une date pour l'humanité".

Choix de la station

France Bleu