Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

COP21 : visites possibles de chefs d'Etat à la Caverne du Pont d'Arc

lundi 9 novembre 2015 à 6:00 Par Germain Treille, France Bleu Drôme Ardèche

Les dirigeants, présents à Paris à la fin du mois pour le sommet sur les dérèglements climatiques, ont reçu une invitation officielle pour visiter la réplique de la Grotte Chauvet.

La Caverne du Pont d'Arc, réplique de la Grotte Chauvet
La Caverne du Pont d'Arc, réplique de la Grotte Chauvet © Maxppp

Vallon-Pont-d'Arc, France

Le Président des Etats-Unis, son homologue chinois, le Premier ministre indien, les dirigeants du Brésil, du Canada, d'Afrique du Sud, les hommes et les femmes à la tête de pays africains, asiatiques seront seront en France à la fin du mois pour l'ouverture de la COP21. Il était donc impossible de passer à côté de cette incroyable opportunité. Le site ardéchois est devenu, au fil des mois, une référence culturelle et technologique. Des centaines de milliers de visiteurs l'ont déjà visité. Pourquoi pas des chefs d'Etats et de gouvernement ? Par voie diplomatique, ils ont reçu une invitation. Le président américain, Barack Obama, a fait savoir qu'il ne viendrait pas en Ardèche.

D'autres dirigeants ont également décliné selon nos informations. L'agenda est si serré. Certains d'entre eux ne vont rester qu'une journée à Paris. Cela dit, des délégations étrangères se montreraient intéressées. La municipalité de Vallon Pont d'Arc est donc en alerte selon le maire Pierre Peschier. Des terrains communaux pourraient servir de piste d'atterrissage pour les hélicoptères. Les services de l'Etat ont donc demandé à la mairie de les recenser, au cas où.

La Caverne du Pont d'Arc, c'est un lieu de conservation, de préservation, deux mots qui, beaucoup l'espèrent, seront mis en avant lors des négociations sur le climat.