Climat – Environnement

Côte-d'Or : la période du sarmentage a commencé

Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne et France Bleu samedi 23 janvier 2016 à 18:22

Des volutes de fumée envahissent les vignes durant la période de taille
Des volutes de fumée envahissent les vignes durant la période de taille © Radio France - Arnaud Racapé

Que deviennent les précieuses vignes côte-d'oriennes pendant l'hiver ? Et la réponse est finalement assez simple : elles se reposent ! Au contraire des viticulteurs et de leurs employés, qui ne cessent jamais de les bichonner. Ils sont d'ailleurs très loin de chômer en ce moment.

Depuis plusieurs jours, d'étranges fumerolles s'échappent des domaines viticoles le long de la route des grands crus. En s'approchant, on découvre des dizaines de travailleurs, affairés dans les rangées de vignes, jetant des fagots entiers de sarments dans de grands barbecues improvisés. 

La taille et le sarmentage, période importante pour la vigne

Ça crépite à tout-va, et Nicolas Ludvig, responsable technique des 22 hectares du domaine Génot-Boulanger à Meursault, nous explique pourquoi. "La grosse période importante à cette époque, c'est la taille. Il a neigé ce matin, ce n'est pas un temps très propice parce qu'on ne voit pas vraiment ce qu'on fait, mais la taille a commencé un peu partout. Et une fois que la vigne est taillée, tout ce qui ne doit pas rester dans la vigne est brûlé, ça s'appelle le sarmentage."

A Volnay, Alain Lagoutte sait qu'il sera bien occupé jusqu'au printemps - Radio France
A Volnay, Alain Lagoutte sait qu'il sera bien occupé jusqu'au printemps © Radio France - Arnaud Racapé

Après avoir donné le meilleur d'elles-mêmes à la fin de l'été, les vignes profitent d'un repos bien mérité, un repos plus tardif cette année avec la douceur de l'hiver, ce qui inquiète Alain Lagoutte, il travaille sur les 19 hectares de la Pousse d'Or à Volnay : "la descente de sève aurait dû se faire il y a au moins trois mois et elle s'est faite il y a assez peu de temps, puisque lorsque vous regardez les ceps, vous voyez que la sève n'est pas loin. Ça fait trente ans que je travaille dans la vigne, et je n'ai jamais vu une absence de froid à cette époque."

Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars !

Un retard qui n'inquiète pas outre mesure un Nicolas Ludvig, assez philosophe : "les anciens ont tendance à dire que "taille tôt ou taille tard, rien ne vaut une taille de mars", c'est un petit peu le diction qu'on entend quand on arrive dans la région. Ce qu'il faut retenir dans la vigne c'est qu'il n'y a vraiment aucune recette miracle et que tous les ans, on recommence !"

Selon les recettes choisies donc, le sarmentage, devrait se poursuivre quasiment jusqu'au printemps. Pour effectuer cette lourde tache, les domaines recrutent parfois des travailleurs saisonniers. S'agissant de la Pousse d'Or, ils sont huit à se partager le boulot. Seulement trois pour le domaine Génot-Boulanger.