Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Côte-d'Or : les chenilles processionnaires sont de retour, soyez vigilants

lundi 30 avril 2018 à 18:51 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

C'est la saison : les chenilles processionnaires du pin sortent de leurs nids d'hiver pour aller s'enterrer et effectuer leur transformation en papillon. Des processions que l'on croise près des résineux, mais attention pas touche, les poils de ces chenilles sont très urticants.

Des chenilles processionnaires du pin, ici sur un chemin de la Combe à la Serpent sur les hauteurs de Dijon.
Des chenilles processionnaires du pin, ici sur un chemin de la Combe à la Serpent sur les hauteurs de Dijon. © Radio France - Stéphanie Perenon

Côte-d'Or, France

Son nom scientifique, thaumetopea pityocampa, mais on la connait mieux sous le nom de chenille processionnaire du pin. Et en ce moment, il n'est pas rare de les croiser en procession, se suivant les unes derrière les autres. C'est la saison où ces chenilles quittent leurs nids d'hiver, en général dans les branchages de pins noirs et autres résineux, pour aller s'enterrer dans un sol meuble et se transformer en papillon. Mais attention danger, il ne faut pas les approcher et surtout pas les toucher!

Des chenilles processionnaires du pin sur un chemin de la Combe à la serpent à Dijon. - Radio France
Des chenilles processionnaires du pin sur un chemin de la Combe à la serpent à Dijon. © Radio France - Stéphanie Perenon

Des chenilles dangereuses au pouvoir urticant

"Il faut s'en éloigner car les poils qui recouvrent ces chenilles sont extrêmement urticants. Cela peut même être quasiment mortel pour les chiens et les chats" explique Monique Prost, membre de la Société entomologique de Dijon. Mieux vaut s'en éloigner et surtout, explique la spécialiste, "ne pas s'amuser à essayer de faire tomber un nid car en le secouant, des centaines de poils pourraient s'envoler et le risque d'allergie serait important."

La solution : des éco-pièges ou pièges à phéromones

A Dijon, les Espaces verts de la ville traitent en priorité les écoles, les parcs avec les jeux, les espaces boisés  mais aussi certains secteurs de la Combe à la Serpent. Plusieurs traitements existent, les éco-pièges qui récupèrent les chenilles quand elles sortent du ccocon et qu'elles descendent de l"arbre. Il y a aussi les pièges à phéromones pour attire les papillons et éviter l'accouplement. Autre solution encore plus écologique : l'installation de nichoirs à mésanges, préconisé par la Ligue de protection des oiseaux, qui rappelle que l'oiseau raffole des chenilles et peut en manger jusqu'à cinq cents par jour !

Pour lutter contre les chenilles processionnaires, Yannick Cordier des espaces verts de Dijon, utilise aussi les pièges à phéromones. - Radio France
Pour lutter contre les chenilles processionnaires, Yannick Cordier des espaces verts de Dijon, utilise aussi les pièges à phéromones. © Radio France - Stéphanie Perenon

Retrouvez ce mardi 1er mai 2018 l'interview de Monique Prost membre de la Société d'Entomologie de Dijon, sur les ondes de France Bleu Bourgogne à 7H25.