Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Climat – Environnement

Côte picarde : attention aux accidents de baignade

mardi 7 août 2018 à 8:42 Par Lisa Melia, France Bleu Picardie

Marées, choc thermique, plages non-surveillés... les dangers existent, même en vacance. Les sauveteurs en mer de la SNSM de la Somme passent une partie non négligeable de leurs journées à rappeler les règles de sécurité et de bonne conduite aux touristes imprudents.

Conseil des sauveteurs : toujours préférer les plages surveillées
Conseil des sauveteurs : toujours préférer les plages surveillées © Maxppp - Salinier Quentin

Cayeux-sur-Mer, France

Deux morts à cause de malaises... et de nombreuses interventions pour aller chercher des touristes piégés par les marées.  C'est le bilan du week-end dernier et c'est le quotidien des sauveteurs sur la côte picarde. Chaque année, c'est le même rituel : il faut rappeler les règles de sécurité à des vacanciers pas toujours habitués à l'océan et à ses dangers.

"Il y a d'abord les marées", explique Julien Dailly, sauveteur en mer au centre de formation et d'intervention de la Somme, en poste à Cayeux. Nombreux sont les touristes qui ignorent le fonctionnement des marées et surtout qui n'imaginent pas à quel point l'eau peut monter rapidement et les piéger. "Les opérations pour aller chercher des vacanciers coincés, c'est quotidien", assure Julien Dailly.

Il faut faire attention aux bâches, les bancs de sable que l'on voit apparaître quand la marée recommence à monter. Les gens sont sur ce banc de sable, l'eau passe derrière eux et les encercle sans qu'ils s'en rendent compte. Souvent, on a des gens qui passent en poussette ou avec des enfants sur la bâche et ils ne se rendent pas compte que, derrière eux, ça monte.

Julien Dailly, sauveteur en mer à Cayeux

Autre danger : les chocs thermiques. Les épisodes de fortes chaleur se multiplient ces dernières semaines et tous les vacanciers ont la même idée : piquer une tête dans l'eau fraîche pour mieux supporter les températures. "Ce n'est pas la bonne façon de procéder, prévient Julien Dailly. L'eau est environ à 19°, contre plus de 30° pour l'air. Il faut y aller doucement pour éviter le malaise". Ce sont les enfants qu'il faut particulièrement surveiller, poursuit le sauveteur : les adultes, eux, sont généralement plus frileux ! "Quand la différence de température entre l'air et l'eau est particulièrement importante, on peut aussi lever le drapeau jaune, pour baignade dangereuse", précise Julien Dailly.

Restent les conseils de bon sens : ne pas oublier la crème solaire et le chapeau pour se prémunir de l'insolation, privilégier les plages surveillés et s'hydrater tout au long de la journée, même si l'on ne sent pas la sensation de soif.