Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement DOSSIER : La sécheresse en Creuse

Creuse : les chiffres de la pluviométrie depuis le début de l'année 2019

-
Par , France Bleu Creuse

On s'en doutait ! La pluie n'est pas tombée en abondance sur la Creuse depuis le début de cette année. Et les chiffres de la pluviométrie fournis par Météo France sont là pour le confirmer.

La pluie n'a pas été au rendez-vous de ce début d'année en Creuse
La pluie n'a pas été au rendez-vous de ce début d'année en Creuse © Maxppp - Aurélie Ladet

Département Creuse, France

Ce n'est une surprise pour personne, le premier semestre 2019 a été particulièrement sec en Creuse. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que le département soit en situation de crise et que tout usage non prioritaire de l'eau soit interdit. Il est tombé 20 % d'eau en moins sur les six premiers mois de cette année, comparé au premier semestre de l'an passé, 401 millimètres en 2019 contre 649 mm en 2018.

Petit retour en arrière

Le manque d'eau enregistré depuis ce début d'année se rajoute à une situation déjà délicate. Si les précipitations sont abondantes l'hiver 2018, avec notamment un mois de janvier particulièrement humide, deux fois plus de pluie qu'un mois de janvier normal, la situation ensuite se dégrade. Les pluies deviennent moins fréquentes et plus dispersées. Et la sécheresse s'installe dès la fin de l'été et le début d'automne 2018. En septembre, Météo France enregistre des cumuls de 23,7 millimètres d'eau, contre 86,5 mm un mois de septembre normal, ce qui représente un déficit en eau de 63 %. 

Un début d'année 2019 très inquiétant

Après plusieurs mois de disette, la pluviométrie de décembre 2018 redonne un peu d'espoir. Les cumuls d'eau enregistrés sont alors supérieurs aux normales saisonnières. Mais l'embellie est de courte durée. Depuis janvier 2019, la situation se dégrade. Et les déficits s'accumulent au fil des mois, comme le montre l'infographie ci-dessous (cliquer ici pour la version mobile).

Et demain ?

La première quinzaine de juin a été largement arrosée, tout comme, on s'en souvient, le jour de la fête de la musique, le 21. Mais depuis, pas une goutte de pluie ou presque n'est tombée du ciel. Et les prévisionnistes de Météo France ne laissent rien augurer de bon pour la suite. Ils annoncent une hausse importante des températures avec un possible retour de la canicule, la semaine prochaine. La pluie ne sera toujours pas au rendez-vous.