Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

PHOTOS - Le combat contre les moisissures de deux locataire d'une maison insalubre à Brognard

lundi 4 mars 2019 à 5:13 Par Mélanie Kuszelewicz, France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis trois ans, deux locataires occupent une maison à Brognard. Les problèmes d'humidité, de moisissures, de canalisations s'enchaînent et ne sont pas résolus. Ils tirent la sonnette d'alarme.

L'humidité a envahi plusieurs pièces de la maison.
L'humidité a envahi plusieurs pièces de la maison. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Brognard, France

Un couple de locataires du Doubs lance un cri d'alerte. Depuis trois ans, ils occupent une maison insalubre à Brognard, rue des Chenevières. Les problèmes s'enchaînent et ne sont pas résolus : dégâts des eaux, moisissures, humidité, problèmes de canalisation des eaux usées qui se déversent dans le champ du paysan, à côté de leur maison. La situation devient très compliquée pour David Crouzillat et David Jacob. 

On a honte de recevoir des gens chez nous

David explique qu'il en a assez de ces conditions de vie. Pour les deux hommes, c'est beaucoup d'angoisse quotidienne : "Je me dis qu'est ce qu'il va y avoir encore comme incident. Est ce qu'un mur ou le plafond de la salle à manger va tomber. C'est une crainte permanente."

C'est aussi difficile de supporter le regard des autres et d'inviter des gens chez eux. "J'ai même honte de vous recevoir aujourd'hui chez nous et que vous puissiez voir dans quoi on vit".

David Jacob et David Crouzillat

L'humidité s'est infiltrée dans plusieurs pièces de la maison.  - Radio France
L'humidité s'est infiltrée dans plusieurs pièces de la maison. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
Un mur couvert de champignons. - Radio France
Un mur couvert de champignons. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
Les moisissures envahissent les murs de plusieurs pièces.  - Radio France
Les moisissures envahissent les murs de plusieurs pièces. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz
Les eaux usées se déversent dans le champ du voisin suite à une rupture de canalisation.  - Radio France
Les eaux usées se déversent dans le champ du voisin suite à une rupture de canalisation. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Sans réponse du propriétaire

Malgré plusieurs sollicitations, des appels et des lettres recommandées envoyés à leur propriétaire, seules deux fenêtres ont été changées depuis trois ans selon les locataires. C'est pourquoi, depuis un an, le couple ne paye plus de loyer

La mairie de Brognard et le Pays de Montbéliard Agglomération (PMA) sont donc intervenus. Un expert du service d'hygiène de PMA a dressé un procès-verbal pour "humidité, moisissures dans plusieurs pièces du logement et défaut de ventilation". Une mise en demeure et une injonction pour mise en conformité de l'assainissement ont également été envoyés au propriétaire. Tous les courriers sont restés sans réponse jusqu'à présent. 

Marie-Christine Brandt, maire de Brognard affirme : "Une procédure d'injonction de mise en conformité de l'assainissement sous 15 jours est en cours mais le propriétaire n'a pas encore reçu le courrier. Pour l'intérieur de la maison, les locataires ont comme la mairie, reçu un PV des services d'hygiène de PMA. Pour l'assainissement, PMA et la commune ont fait le nécessaire. Il appartient maintenant au propriétaire de prendre ses responsabilités."

Selon plusieurs expertises et devis demandés par David Crouzillat et David Jacob, le montant des travaux dans la maison s'élève à près de 80 000 euros

Nous avons pu nous entretenir longuement avec le propriétaire. Il assure qu'il est prêt à faire des travaux mais ne souhaite pas s'exprimer plus en détail à notre micro.