Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Crise des déchets : le président de l'Executif de Corse a présenté son plan transitoire

vendredi 6 juillet 2018 à 22:31 Par Patrick Vinciguerra et Pierre-Louis Antoniotti, France Bleu RCFM

Collectivité de Corse, Etat, Syvadec et intercommunalités se donnent trois ans pour la mise en oeuvre du tri généralisé sur toute la Corse. Au cours d'une réunion ce vendredi à Corte, Gilles Simeoni a présenté son plan transitoire. Un plan qu'il veut ambitieux, étant donné l'urgence.

Crise des déchets en Corse en 2018
Crise des déchets en Corse en 2018 © Radio France - Christophe Giudicelli

Corse, France

Le président de L'Exécutif a ainsi voulu donner des gages aux responsables des deux centres d'enfouissement, Prunelli et Viggianellu, qui arrivent bientôt à saturation. Des objectifs ont été fixés, des moyens seront débloqués. Le tout a été contractualisé avec les intercommunalités. L'Etat est partenaire de ce plan, et mettra la main à la poche. Josiane Chevalier, la préfète de Corse :

Josiane Chevalier, préfète de Corse

"Je souhaite qu'on s'engage dans un plan durable. Il y a du retard, un énorme retard en Corse par rapport au tri sélectif. On a déjà d'abord participé financièrement aux équipements pour la gestion du tri à travers la D.E.T.R (Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux), et la Dotation de Soutien à l'Investissement Local. On va continuer en investissements, il y a aussi le P.E.I (Plan Exceptionnel d'Investissement), et à travers l'A.D.E.M (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), _on participera aussi au fonctionnement._"

Les représentants de la vingtaine d'intercommunalités insulaires semblent avoir été convaincus. C'est le cas de Frédéric Mariani, vice-président de la Communauté des Communes de l'Alta Rocca :

Frédéric Mariani, vice-président de la Communauté des Communes de l'Alta Rocca

_"_Je pense que c'est quelque chose de réalisable très facilement et aujourd'hui toutes les intercommunalités ont accueilli favorablement la mesure."

Et si les choses n'avancent pas suffisamment vite, il faudra recourir à l'exportation de ces déchets sur le continent. Peut-être dans les prochaines semaines. Gilles Simeoni, président de l'Executif de Corse en convient :

Gilles Simeoni, président de l'Executif de Corse

Nous avons acté ce principe. Il faut prendre à titre transitoire des mesures et notamment celle de l'exportation, mais à titre tout à fait exceptionnel, en attendant que nous consolidions la nouvelle démarche et le nouveau modèle de gestion des déchets."

Quant à la création d'un nouveau centre d'enfouissement, les prospections se poursuivent, y compris à Moltifau.